I.E.M. – The Incredible Expanding Mindfuck

I.E.M. – The Incredible Expanding Mindfuck

Amateurs de krautrock et/ou du Porcupine Tree le plus planant et psychédélique, ne passez pas à côté de ce disque au design et à l’intitulé pour le moins étrange. I.E.M. ne signifie rien d’autre en effet que « Incredible Expanding Mindfuck », tout un programme ! Et quant aux clichés sépias contenus dans le livret, ceux-ci ne dénoteraient pas dans un vieil album photos de votre grand-mère ! Derrière cet objet insolite paru initialement en 1996, se cache (au sens propre du terme) le maître d’oeuvre

Lire la suite...

Zoviet France – Digilogue

Zoviet France – Digilogue

Des parasites. Oui, c’est ça. Ce sont les craquements surimpressés en fines couches d’un vinyle qu’on perçoit au premier abord, avant que la machine se mette en branle. Ce petit quelque chose n’est peut-être rien, un crottillon de mouche, mais avec le temps, je me dis que cela résume assez bien la vie de cet album. L’attente de ce qui va (ou pas) venir, changer, vivre… « Digilogue » n’est pas un album d’ambient music comme les autres. Ici on plonge au coeur de l’électronique, celle qu’on lance et qu’on

Lire la suite...

Timothy Pure – Island Of The Misfit Toys

Timothy Pure – Island Of The Misfit Toys

Avec le très calme et mélancolique « Blood Of The Berry » publié en 1997, les américains du groupe Timothy Pure avaient déjà démontré de fort belle manière leurs qualités à œuvrer dans le registre d’un rock atmosphérique et émotionnel cher au Marillion de l’ère Steve Hogarth. Cet album un peu inattendu dans les sphères néo-prog de l’époque s’avérait déjà bien plus convainquant que leur premier essai discographique amorcé avec « The Fabric Of Betrayal », qui proposait deux

Lire la suite...

Nexus – Aire

Nexus – Aire

Six années se sont écoulées depuis la parution de « Perpetuum Karma », dernier album en date de Nexus, une formation basée à Buenos Aire qui avait rencontré un beau succès d’estime auprès des amateurs de prog symphonique dès  l’inaugural et imposant « Detras Del Umbral » publié en 1999. Les argentins sont aujourd’hui de retour avec un nouvel album et un line-up quelque-peu modifié. Si Machy Madco reprend la basse laissée par Daniel Lanniruberto, membre originel du groupe, il n’y aura pas de poste

Lire la suite...

Oren Ambarchi – Audience Of One

Audience-Of-One

C’est bizarre, en commençant cette chronique, j’ai comme l’impression de me faire l’avocat du diable. Pourquoi me direz-vous ? Tout simplement parce qu’Oren Ambarchi n’est pas du genre à me plaire, voilà, c’est dit. Ce n’est pas parce que le bonhomme s’est fait remarquer pour certaines apparitions aux côtés de Sunn O))) que cela fait de lui un talent sûr. Bref, dans la catégorie « je peux faire le pire comme le meilleur », ça se pose. Entre autres, ses albums solos m’ont toujours laissé d’un

Lire la suite...

Chris Watson/Bj Nilsen – Storm

Chris Watson Bj Nilsen – Storm

J’ai déjà parlé des deux hommes dans ces pages. Tous deux excellents dans la prise de sons directe d’environnements, et il n’y a pas mieux dans le genre, point barre (allez, mis à part Thomas Köner, Francisco López et Jana Winderen). Et j’adore le field recordings, voilà ! Cet album est surtout l’occasion pour Chris Watson et Bj Nilsen de, non pas se confronter à qui aura la plus grosse intervention naturante (vous avez de ces idées !), mais de prêter et organiser un ensemble. « Storm » n’est pas réellement

Lire la suite...

Nexus – Detras Del Umbral

Nexus – Detras Del Umbral

A l’heure où, suite à la tragique disparition de son bassiste emporté par un cancer, s’éteignait également le groupe Dogma (Brésil), chef de file du rock progressif symphonique sud-américain avec les mexicains de Cast, une nouvelle étoile du genre se profilait déjà à l’horizon. En effet, Nexus est une formation qui nous vient tout droit d’Argentine, et qui, en 1999, en imposa sévèrement auprès des fans du genre avec cette première oeuvre monolithique baptisée « Detras Del Umbral 

Lire la suite...

Marillion & The Positive Light – Tales From An Engine Room

Marillion & The Positive Light – Tales From An Engine Room

Publié initialement en en 1998 et réédité à plusieurs reprises avec des pochettes hideuses et totalement anachroniques (sur l’une, on reprend un visuel de « Marbles », sur l’autre, une photo du groupe d’Aylesbury avec Fish, allons-y gaiement !), « Tales From An Engine Room » est une vraie curiosité. Il s’agit en effet d’un projet d’album remixé à la sauce techno, en l’occurrence l’excellent et respecté « This Strange Engine » de Marillion paru un

Lire la suite...

Skin Area – Rothko Field

Rothko-Field

Six années auront été nécessaires à la gestation, la préparation et l’enregistrement de la suite de « Journal Noir/Lithium Path ». Changement de label par la même occasion, Cold Meat Industry ayant, semble-t-il avoir perdu tout entrain… Que tous ceux qui attendait « Rothko Field » comme une arlésienne peuvent pousser un soupir de soulagement. Toutefois doit-on émettre une (petite) réserve quant à la teneur de ce nouvel album (si on doit impérativement le comparer à « Journal Noir/Lithium

Lire la suite...

Tony Levin Band – Double Espresso

Tony Levin Band – Double Espresso

Le bassiste le plus respecté au monde (dixit Peter Gabriel) fait aussi des tournées avec son groupe, composé de Jerry Marotta à la batterie et au sax, Larry Fast aux synthés et Jesse Gress à la guitare. Enregistré à Woodstock, New York en 2002, ce live reprend 10 titres sur les 12 qui composent l’excellent « Pieces Of The Sun« , album studio de Tony Levin sorti quelques moins plus tôt. On retrouve avec bonheur « Apollo » dont le break acoustique est ici joué par Jerry Marotta, « Tequila » qui surprend toujours

Lire la suite...
1 175 176 177 178 179 195