Lucas Giorgini – A Murder Collection

Lucas Giorgini - A Murder Collection

Lucas Giorgini est un jeune musicien plein d’avenir, qui ne renie pas le passé pour autant. Son premier album studio sur son propre label Omega Productions est un hommage direct à des compositeurs mythiques (Ennio Morricone, John Carpenter…) et à un genre qu’il vénère : la BO de séries B d’horreur des sixties/seventies, notamment italiennes. Si Lucas Giorgini est multi-instrumentiste, son album est avant tout dominé par les rythmes et les claviers, affichant clairement les couleurs et les timbres d’une passion

Lire la suite...

Quanah Parker – Suite Degli Animali Fantastici

Quanah Parker - Suite Degli Animali Fantastici

Quanah Parker, on vous en avait déjà parlé dans Clair & Obscur quelques temps après la sortie en 2012 de leur premier album, Quanah!. Outre le fait que le patronyme de ce combo italien de la région de Venise vient du nom d’un des derniers grands chefs comanches, le groupe n’a sorti que deux albums malgré sa naissance en 1981 (marquée ensuite de nombreuses pauses). Certes, son leader, le claviériste Riccardo Scivales a des nombreuses activités qui font partie des raisons du silence du groupe pendant une longue période.

Lire la suite...

X Marks The Pedwalk – Secrets

X Marks The Pedwalk - Secrets

Secrets est le tout nouvel album d’un groupe allemand peu commun mais aussi peu connu en France, X Marks The Pedwalk, fondé par André Schmechta, alias Sevren Ni-Arb. Rien que ces noms posent questions, et je n’ai pas encore parlé de la musique. Mais parlons déjà du nom du groupe, puisque le nom que se choisit une formation, c’est son étendard, son emblème. Alors voilà, le nom X Marks The Pedwalk provient en droite ligne d’un récit de science-fiction de Fritz Lieber relatant le début d’une guerre

Lire la suite...

JPL – Le Livre Blanc

JPL - Le Livre Blanc

Jean-Pierre Louveton est devenu une référence pour qui s’intéresse un tant soit peu au rock progressif hexagonal. Que ce soit sous la bannière de Nemo, de Wolfspring ou de JPL, il délivre régulièrement des productions de haut vol. Après l’annonce d’une pause (ou d’un arrêt ?) de Nemo, on avait pu apprécier la mise en place d’une nouvelle équipe sous la bannière JPL dont les premiers concerts étaient à la fois aboutis et prometteurs. Ainsi, donc, après le dépoussiérage fort réussi d’anciens titres

Lire la suite...

Maschine – Naturalis

Maschine - Naturalis

Désolé pour toi mon ami Christophe, également chroniqueur dans ces colonnes, ça n’est pas ton alléchante chronique de Rubidium, le premier opus de Maschine qui m’a mis à la bouche un Naturalis époustouflant de maîtrise. Eh oui, à l’époque, je n’écumais pas les colonnes de Clair&Obscur, et donc je suis passé à côté de cette « Maschine » de précision. Mais, mon co-équipier du RaismesFest, Pierre, fin connaisseur de mes goûts musicaux et qui m’a déjà fait découvrir des pépites comme Frost*

Lire la suite...

Soften – BMX EP

Soften - BMX

L’année passée, la sortie de l’album Les Heures blanches, du projet helvète Soften, avait été commentée pour Clair & Obscur. Une notice biographique de cette élégante formation avait alors été présentée. Ce disque Extended Play offre ainsi une relecture épurée de quatre titres, tous écrits par la tête pensante Nils Allen, compositeur et auteur lausannois, que l’on pouvait déjà écouter sur l’album paru en 2016. Un titre inédit ouvre l’album : « BMX ». Celui-ci est accompagné d’un

Lire la suite...

Planes Mistaken For Stars – Prey

Il y a des potes qui nous attrapent par le colbac, un de ces complices qui se rappellent à notre existence pollinisée, rangée avec son plancher qui grince et ses factures de gaz illusoires.  Par inadvertance, mais avec force, ça se rappelle à nous par un morphing du visage ou une crispation des maxillaires. C’est pas comme si on avait rien demandé. La compagnie, l’assurance, ce kiff, ce bon alloua d’antan, entre souvenirs d’un voyage foireux et descentes de bars jusqu’à une biture d’anthologie,

Lire la suite...

CHVRCHES – Every Open Eye

CHVRCHES - Every Open Eye

Décidément, j’ai de la chance. Dans mon vol retour de Dubaï, je tombe à nouveau sur un album qui déclenche en moi un besoin de le chroniquer. Cette fois-ci il s’agit de synth-pop, vous savez cette pop qui s’est développée dans les années 80 du millénaire précédent, et qui développe des mélodies chaudes, contrastant par là-même avec la froideur à laquelle l’on a tendance à associer les synthés qui constituent leur unique base instrumentale. La pochette a à nouveau été décisive dans mon choix d’écoute.

Lire la suite...

Barney Wilen – Moshi

Barney Wilen - Moshi

L’Afrique inconnue.

Base d’un voyage initiatique où la socio-éthnologie se confondait avec une démarche d’ouverture et spirituelle. Posture d’une autre époque, d’un autre temps, de relations et de rencontres disparues, de découvertes oubliées, de contextes géo-politiques complexes et abscons. Une empreinte dans une terre désormais sèche et durcie. Moshi vit le jour après un voyage qu’entreprit Barney Wilen (ayant forgé ses armes avec Miles Davis tout de même), en compagnie

Lire la suite...

Bear’s Den – Red Earth & Pouring Air

Bears Den - Red Earth And Pouring Rain

Je suis dans mon avion pour Dubaï (voyage professionnel, what did you expect?). Tout d’abord, je suis agréablement surpris de converser en polonais avec une hôtesse qui n’a pas eu de doutes sur l’origine de mon nom. Ensuite, autre surprise, en faisant défiler les albums récents en écoute sur la borne qui me fait face, je tombe sur le groupe londonien Bear’s Den. La pochette m’intrigue, une jeune femme au volant de sa voiture dans un clair-obscur où le noir prédomine, sur quelques touches de couleurs vives. Il faut savoir

Lire la suite...
1 2 3 4 5 9