The Odd Gallant – Official One

Official One
The Odd Gallant
Autoproduction
2019
Lucas Biela

The Odd Gallant – Official One

The Odd Gallant - Official One

The Odd Gallant, c’est le dernier projet en date de ce trublion du paysage musical français, Guillaume Cazenave. Poursuivant sur les terres foulées lors de l’opus précédent AM, la voie semble être néanmoins moins sinueuse même si les embardées sont toujours de rigueur.

D’une part, à la suite de mots avec pour seul lien la 1ère lettre se substituent des phrases complètes, ce qui a pour effet de nous rendre cet univers étriqué plus familier. D’autre part, les routes restant droites sur une plus grande distance, elles laissent à ceux qui les empruntent le temps d’anticiper davantage les virages.

The Odd Gallant official one band1

Loin de vouloir simplifier le propos, Guillaume lui donne au contraire plus d’espace pour mieux en apprécier les différentes facettes. Dans ce nouvel opus, la voix grave convoquant les démons de Tom Waits donne vie tour à tour à un rock rampant (« June »), un swing labirynthique (« The Pattern »), un funk au suspens haletant (« Doppelgänger’s Time »), et enfin une valse hantée (« One Glove »), mais toujours avec des arrangements foisonnants et une touche de féérie. Ce dernier point nous amène à insister sur ce désir sous-jacent de produire dans la tête de l’auditeur un film en associant des images aux sons créés. Son auteur n’est d’ailleurs pas étranger au monde du cinéma, puisqu’il a réalisé une série de courts-métrages dans le passé. Par ailleurs, sa création a également été mise au service de l’écriture de romans. C’est ainsi qu’avec la musique, Guillaume arrive à concilier ses diverses passions en créant un univers musical où l’imagination de l’auditeur est sollicitée pour qu’il l’accompagne du scénario qu’il souhaite.

The Odd Gallant official one band2

Il est vain de vouloir comparer The Odd Gallant à d’autres projets musicaux, tant les influences diverses et variées se bousculent et tant la patte de son auteur y est unique. En revanche, il est loin d’être vain d’y jetter une oreille pour se rendre compte qu’il est encore possible de créer de nos jours des musiques qui ne sont pas de simples références au passé. Pour la petite histoire, Official One se voulait être initialement un intermède pop avant la bourrasque NZ (la suite de AM, vous avez deviné !). Il n’en est rien, et c’est tant mieux, puisque le résultat est bien au-delà des attentes. Il sera suivi d’un Offical…Two (vous avez à nouveau deviné !), dont le style reste à définir (son auteur se joue même des étiquettes, en se demandant s’il ne va pas lui donner une orientation « metal extrême » – ceux qui me connaissent savent que j’en saliverais d’avance).

http://theoddgallant.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.