Citizen Cain – Skies Darken

CitizenCain

Le nom de cette formation écossaise, fondée en 1982, fait référence au Caïn biblique avec un clin d’œil au film d’Orson Welles. Il a fallu ensuite attendre 1993 et quelques remaniements pour que paraisse enfin le premier CD « Serpents in Camouflage », inscrivant Citizen Cain dans le courant néo-progressif initié par Marillion, Pendragon, Pallas, et d’autres tombés dans l’oubli. Le présent album est le sixième du groupe, le précédent « Playing Dead » remontant déjà à 2002. A l’écoute de cet ensemble discographique, c’est effectivement Genesis qui vient immédiatement à l’esprit, mâtiné d’une bonne dose de Jethro Tull. Mais cette musique n’est pas passéiste pour autant, car l’influence des maîtres est digérée et intégrée dans un style modernisé et même complexifié. Comme sur le précédent disque, le groupe est maintenant réduit à trois musiciens, George Scott alias Cyrus à la basse et au chant, avec une voix proche de celle de Peter Gabriel, Stewart Bell aux claviers et aux percussions, et Phil Allen aux guitares et aux chœurs. Les deux premiers, fidèles au poste depuis le début, assurent aussi la composition et les paroles, et ils nous gâtent présentement. D’abord parce que Cyrus a enfin réduit son bavardage, corrigeant ainsi le défaut d’un texte trop envahissant au détriment de la musique, ce qui en a horripilé plus d’un sur les albums précédents. Ensuite parce que sur les huit morceaux, quatre font plus de 12 minutes, notamment les trois suites épiques remarquables par la variété des thèmes où s’insinuent parfois des dissonances, les nombreux breaks, et les arrangements fignolés mettant en valeur tous les instruments. Enfin, parce que la production est soignée, ce qui n’était pas toujours le cas avant. Il en résulte un superbe CD de néo-progressif symphonique genesien, le meilleur du groupe à ce jour, mais qui va forcément énerver les partisans de la nouveauté à tout prix.

Bruno Dassy (9/10)

http://www.xcain.freeserve.co.uk/

Skies Darken
Citizen Cain
2012
Festival Music

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *