Alms – Beyond

Alms – Beyond

Jamais à court d’idées ni d’énergie, l’ineffable compositeur et multi-instrumentiste espagnol Aitor Lucena s’est affairé à nous concocter une pièce montée résolument symphonique susceptible de lui attirer la sympathie à défaut de l’enthousiasme. « Beyond » est une adaptation musicale très personnelle du voyage après la mort, bâti autour des trois personnages mythiques que sont Hypnos, Thanatos et Caronte. Bardé pour la circonstance de sa panoplie complète de parfait petit claviériste (Hammond, Mini Moog, Clavecin et Clavinet forment une haie d’honneur autour d’un grand piano fort inspiré), notre homme joue aussi de la guitare classique, de la six-cordes et de la flute. Il développe, quarante minutes durant, une musique orchestrale instrumentale qui s’abreuve jusqu’à plus soif à la source vivifiante des seventies (de ELP à Mike Oldfield, en passant par Rick Wakeman, Le Orme ou Banco). Seul à bord après dieu, il serpente allègrement entre musique classique, folklore andalou et passages plus metal (hélas desservis par l’utilisation catastrophique d’une boite à rythme désincarnée) et nous brosse trois longs tableaux mélodiques qui, à la manière de documentaires cinématographiques, explorent une multitude de paysages vivants et colorés. En dépit de certaines longueurs qui ne s’imposaient manifestement pas (notamment sur la partie centrale de « Hypnos »), l’on tient là une œuvre qui, sans jamais faire preuve d’une originalité foudroyante, s’avère toutefois suffisamment consistante et agréable pour mériter un petit détour. A vous de voir !

Bertrand Pourcheron (6/10)

http://www.musearecords.com

Beyond
Alms
2013
Musea Parallèle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *