Marillion – With Friends From The Orchestra

With Friends From The Orchestra
Marillion
Verycords
2019
Fred Natuzzi

Marillion – With Friends From The Orchestra

Marillion With Friends From The Orchestra

Fort de leur expérience avec un petit ensemble de cordes lors de la tournée Fuck Everyone And Run, avec un passage remarqué par le zénith de Paris ainsi que par un petit lieu méconnu de Londres, le Royal Albert Hall, Marillion a décidé de réenregister certaines de leur chansons augmentées de ce même ensemble. Pourquoi, me demanderez-vous ? Est-ce pour multiplier les sorties cds et gaver le fan de morceaux entendus mille fois ou y a-t-il un réel intérêt à transformer l’expérience live d’un orchestre de cordes sur cd ? Pourquoi ne pas sortir un live de la tournée ? Et pourquoi ne pas faire tout ça ? C’est exactement ce qui se passe. Les live de la tournée F.E.A.R. sont disponibles sur le site du groupe, tandis que le cd s’inscrit comme un travail de revisitation de morceaux emblématiques ou moins connus. Et du coup, re-tournée. La salle Pleyel lundi 9 décembre prochain est complète, preuve de la vitalité du combo britannique, revenu au sommet avec des albums exigeants comme Sounds That Can’t Be Made et F.E.A.R.

Steve Hogarth et consors avaient déjà fait le coup de la réinterprétation avec l’album Less Is More il y a déjà 10 ans mais le résultat était plutôt acoustique, avec une véritable intention de réinventer les morceaux. Pour With Friends From The Orchestra, le combo a choisi de réenregister les titres avec l’orchestre, sans trop changer les arrangements. A part pour « Season’s End », « A Collection » et quelques passages d’« Ocean Cloud » où le travail de l’orchestre souligne et soulève l’émotion, peu de surprises et c’est bien dommage. Ce qui se démarque le plus finalement, c’est l’incroyable voix de Steve H, puissante, vibrante, émouvante, hypnotisante. Sans failles, elle éclipserait presque les musiciens incroyables que sont Pete Trewavas, Steve Rothery, Mark Kelly et Ian Mosley.

Marillion With Friends From The Orchestra band 1

Les neuf morceaux choisis rappellent que Marillion est un grand groupe qui sait manier les atmosphères comme personne. « A Collection », morceau peu connu de l’époque Holidays In Eden, devient une vignette quasi folk où le travail de l’orchestre resplendit et donne une autre dimension bienvenue. Les 18 minutes d’« Ocean Cloud » (Marbles) enchantent toujours avec cette épopée maritime où l’orchestre renforce la grandeur de l’aventure. « Season’s End », tiré de l’album du même nom, peut-être la plus réussie de l’album, nous emmène encore une fois très loin, et le renfort des cordes alliées à la voix de H transpirent l’émotion. Le morceau nous fait retrouver la raison pour laquelle nous aimons tant Marillion, si tant est que l’on ne l’ait oublié ! Les autres morceaux sont un peu moins convaincants quant à l’utilisation de l’orchestre.

« Estonia » (This Strange Engine), par exemple, a été joué sur scène lors de la dernière tournée et n’offre aucune surprise. Le morceau est grandiose bien entendu mais n’est pas grandi par l’ajout des cordes. Pour « Fantastic Place », provenant de Marbles, toute l’intro est superbe, mais la suite de la chanson ne demandait pas l’omniprésence de l’orchestre. « Beyond You » (Afraid Of Sunlight) a la bonne idée de ne pas faire intervenir le groupe pendant les deux premières minutes. La suite est malheureusement peu intéressante. Un titre qui aurait mérité de n’exister qu’avec l’orchestre ou alors sans. « This Strange Engine » tiré de l’album éponyme est peut-être le meilleur morceau de la carrière de Marillion. Par contre, cette version n’apporte pas grand-chose. « The Hollow Man » (Brave) est toujours plein d’émotions mais pourtant l’orchestre complexifie trop le morceau. Enfin la beauté de « The Sky Above The Rain » (Sounds That Can’t Be Made) est soulignée par l’orchestre, sans vraiment l’emporter ailleurs. Bien dommage.

Marillion With Friends From The Orchestra band 2

Avec With Friends From The Orchestra, Marillon souhaitait sans doute apporter un éclairage nouveau sur certains titres balayant 30 ans de leur musique. Malheureusement, pour ma part, cela ne fonctionne pas à 100 %. Il reste une sorte de best of toujours très agréable à écouter avec en prime un orchestre qui accompagne plus qu’il ne transcende.

http://www.marillion.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.