I Am The Morning – The Bell

The Bell
I Am The Morning
Kscope
2019
Rudzik

I Am The Morning – The Bell

I Am The Morning The Bell

C’est la rentrée, le moment des bonnes résolutions et moi, j’en prends une qui est de sortir de mes sentiers battus musicaux pour chroniquer du néo-classique. Eh oui, tout arrive un jour pour quelqu’un qui n’est pas féru d’acoustique. Les vacances ne sont pas propices à se lever de bonne heure pour se jeter au travail et pourtant, c’est au lever du jour que je m’attelle à cette chronique d’un duo Russe qui lui, est carrément du matin semble-t-il avec ce patronyme énigmatique I Am The Morning. Pour la partie instrumentale, c’est Gleb Kolyadin qui tient les rênes alors que Marjana Semkina assure des vocaux éthérés.
The Bell est leur troisième opus qui sort de son coffret à bijoux. Si pour moi il s’agit d’une découverte, le groupe avait déjà été détecté par le radar de mes confrères et chroniqué pour Lighthouse, Belighted et même pour leur EP initial Miscellany. Cependant, c’est The Bell qui me donne l’occasion de découvrir cette merveille de sensibilité. Il faut dire que ce couple musical est fusionnel et livre une dizaine de compositions soyeuses et d’une douceur impressionnante. Le piano, la guitare acoustique et les percussions classiques constituent l’écrin qui met en valeur la voix suave de Marjana. Celle-ci cultive le raffinement plutôt que la performance comme le ferait une soprano. C’est probablement le secret de cette osmose entre le chant et les instruments.

I Am The Morning The Bell Band1
Ceux-ci nous font faire un voyage dans le temps pour remonter à l’époque victorienne britannique sur fond de relation toxique entre l’artiste Dante Gabriel Rossetti et sa muse et poète Elizabeth « Lizzie » Siddal au destin tragique. Alors, il est également question de célébrations funéraires. Forcément, les thèmes abordés n’engendrent pas la félicité et pourtant c’est bien d’harmonie qu’il est question dans cette création néo-classique.
Marjana est indispensable mais n’est pas omniprésente car The Bell recèle des plages instrumentales de grande classe aussi, l’équilibre fragile de cet album est assuré grâce à cet effacement mutuel plein de respect entre la musique et le chant. Il est ainsi difficile de ressortir un morceau plutôt qu’un autre même si l’un d’entre eux évoque la beauté dans son titre. Disons que chacun des titres aurait pu être qualifié ainsi tellement il s’agit du maître mot de The Bell.

I Am The Morning The Bell Band2
Cette œuvre tombe à pic pour les mélancoliques soirées d’automne qui s’approchent au fil du calendrier qui s’égrène. Je me vois bien au coin du feu de bois me laisser m’imprégner de cette atmosphère surannée alors que les subtiles notes de musique et le chant fragile jouent à cache-cache avec les flammes qui dansent dans l’âtre. Preuve en est que je peux aussi être du soir.

https://iamthemorningband.bandcamp.com/album/the-bell
https://kscopemusic.com/artists/iamthemorning/

 

Un commentaire

  • MASSARD

    vu dernièrement au Luxembourg!
    c’est un peu plus que de la musique de chambre,c’est aussi de la musique d’émotion ,un groupe hors norme dans l’industrie musicale actuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.