Echolyn – The End Is Beautiful

The End Is Beautiful
Echolyn
2005
Echolyn Prod

Echolyn – The End Is Beautiful

Groupe phare de la scène rock prog américaine des années 90 pour avoir sorti deux pierres angulaires du genre « Suffocating The Bloom » et « As The World », Echolyn avait signé en 1994 chez Sony, puis avait été laché par la major. Ce fut la fin provisoire du groupe qui pu heureusement se reformer en 1999. Ce nouvel album, « The End Is Beautiful » résume ce dont le combo est capable : des morceaux dynamiques et modernes, relevés par une interprétation sans faille

Lire la suite...

Kopecky – Blood

Blood
Kopecky
2006
Unicorn Records

Kopecky

Kopecky est un trio de frères américains, qui pratiquent l’instrumental épique qui mélange metal, progressif, fusion et expérimental, rien que ça ! « Blood » est leur cinquième album et c’est à des techniciens hors pairs (et oui, encore) à qui nous avons affaire. La guitare mène le jeu, tandis que la basse prend de multiples formes. Tout au long de ces 7 morceaux, il peut arriver que l’on éprouve (souvent) l’envie d’éteindre sa chaîne hi-fi. « Garden Of Immolation »,

Lire la suite...

Echolyn – Echolyn

Echolyn
Echolyn
2012
Echolyn Prod

Echolyn

Avec Spock’s Beard, The Flower Kings, Anglagard, Anekdoten, Porcupine Tree et beaucoup d’autres, Echolyn fut l’un de ces nouveaux groupes du rock progressif qui ont fait leur apparition au tout début des années 90 en contribuant, avec un foisonnement créatif qui force le respect, à la renaissance et au prolongement inespérés d’un « genre », peut-être un peu trop vite enterré par une presse musicale grand public, snobinarde et bien pensante.

Lire la suite...

Kopecky – Sunset Gun

Sunset Gun
Kopecky
2003
Musea

Kopecky – Sunset Gun

Kopecky est une formation on ne peut plus « familiale », patronyme de trois frangins musiciens de nationalité américaine qui partagent la même passion pour une sorte de rock progressif heavy instrumental aux structures alambiquées. Né en 1997 quelque part dans l’état du Wisconsin, Kopecky œuvre en effet dans ce même registre depuis son tout premier album, et ce jusqu’à  « Sunset Gun », le troisième en date, produit et distribué par le label français Musea, après un détour

Lire la suite...

Tony Levin – Pieces Of The Sun

Pieces Of The Sun
Tony Levin
2002
Narada/Virgin

Tony Levin – Pieces Of The Sun

Tony Levin est décidément un authentique roi de l’éclectisme qui frappe toujours là où on ne l’attends pas. Cette véritable star de la basse « multifacettes » (on ne compte plus le nombre d’artistes célèbres avec lesquels ce dernier a collaboré, et tout  ça sans jamais attraper la grosse tête !) a en effet aligné ces dernières années toute un série de projets musicaux originaux, divers et variés. En collectif ou en solo, on citera pêle-mêle ses incursions

Lire la suite...

BJ Nilsen – The Invisible City

The Invisible City
BJ Nilsen
2010
Touch

The-Invisible-City

En fait, ça commence par ce que l’on croit être du silence, et puis un drone fait son apparition, électrique comme si on avait branché le courant. Ce mouvement statique (un brin stressant tout de même !) s’étend sur plusieurs minutes avant de bifurquer dans une autre direction, où se mêlent field recordings, drone hypnotique, interférences magnétiques légères montant jusqu’à un final d’interactions légèrement bruitiste mais terriblement tenace et pénétrant.

Lire la suite...

Dream Theater – Octavarium

Octavarium
Dream Theater
2005
Atlantic Records

dream_theater-octavarium

En 2005, ce nouvel album de Dream Theater prend, encore une fois, à contre-pied l’auditeur, après un « Train Of Thought » ultra-metal et peu progressif, mais cohérent et finalement assez convaincant. « Octavarium », huitième opus du groupe (le chiffre 8 est omniprésent dans le livret et dans les photos, il y a 8 morceaux, 8 boules sur la pochette, 8 touches de piano sur la couverture arrière…), essaye de boucler la boucle, en truffant tous les morceaux de

Lire la suite...

BJ Nilsen – The Short Night

The Short Night
BJ Nilsen
2007
Touch

The-Short-Night

BJ Nilsen (Benny Jonas Nilsen) est l’un des artistes « ambient » les plus intéressants venant des pays nordiques. C’est bien simple, avec Mika Vainio, Ilpo Vaïsanen, Biosphere (bien que son dernier album soit une honte !) ou encore Helge Sten (Deathprod, Supersilent), voilà ce qui se fait de mieux en musique électronique aussi bien éxigeante et complexe que cérébrale. Le parcours de Nilsen vaut le coup qu’on s’y attarde. Ayant forgé ses premières armes avec Morthound,

Lire la suite...

Frost – Milliontown

Milliontown
Frost
2006
Inside Out

Frost-Milliontown

Frost est une création de Jem Godfrey, qui, jusque là, officiait dans l’ombre en produisant et en co-écrivant des tubes pop pour des gens comme Ronan Keating ou Atomic Kitten. L’homme connaît bien les rouages de la mélodie pop, mais en eu assez de composer des choses trop simples. Il décida alors de se replonger dans le progressif et écouta 40 albums contemporains. Courageux le gars ! Le principal défaut qu’il y trouva, c’est ce manque de renouveau, comme si la majorité des

Lire la suite...

Biosphere – N-Plants

N-Plants
Biosphere
2011
Touch

npl

Alors là… Vous ne pouvez pas savoir comment ça me fait mal d’écrire cette chronique. Je ne sais même pas comment la débuter. Ah, bon sang ! Je n’arrive pas à croire que ce soit Geir Jenssen aux commandes de cette rondelle. Quand je pense que Biosphere m’a ébloui avec « Substrata », soit l’un de mes top five d’album culte forever (ou encore « Shenzou »). Et moi qui pensais vous vanter les mérites de cet album intemporel, me voilà réduit a pousser un coup de gueule sur son dernier

Lire la suite...
1 211 212 213 214 215 224