Rétrospective Jack O’ The Clock

Jack O The Clock - Repetitions Of The Old City - 1

Imagine un groupe dont  la musique pourrait lier à la fois la sensibilité la technique et l’intelligence. Je ne m’étais pas rendu compte à quel point le « gros son » bien gras des distorsions ou des double-pédale de grosse caisse avaient nuit à ce qui me charmait dans le rock progressif.  Mais qu’est-ce qui me charme me diras-tu ? C’est important de définir les critères pour savoir si nous parlons de la même chose…

Ce qui me charme, mon cher lecteur, c’est cette douce tendresse complexe et raffinée des premiers albums de Genesis ou de ceux de Gentle Giant. La suave mélodie d’une chanson des Moody Blues ou la profondeur des harmonies vocales des albums de Crosby, Stills, Nash, & Young. Mais ce qui est extraordinaire avec la musique de Jack O’ The Clock, c’est que leur style ne s’arrête pas là. Il ne s’agit pas, comme pour le néanmoins excellent groupe italien The Watch, d’écrire les albums que Genesis n’a pas voulu écrire après Selling England By The Pound, Jack O’ The Clock explore de nouvelles orchestrations, de nouveaux horizons musicaux et pousse encore un peu plus loin les harmonies du genre. Bien rarement depuis mes premières écoutes de Nursery Cryme ou Trick Of The Tail , ai-je été surpris, décontenancé, stupéfait ? Par des structures, des rythmes ou des accords. Avec Jack O’ The Clock ça n’arrête pas ! Ils vont toujours là où tu ne les attends pas, développent sans se répéter, S’inspirent sans plagier. De vrais compositeurs en quelque sorte !

Jack O The Clock - Rare Weather

Voilà maintenant plusieurs mois que, par chance, je suis tombé sur leur site Bandcamp. Après deux minutes de l’écoute d’une chanson d’un de leur cinq albums, je me suis décidé à tout acheter tant la surprise était grande. Et bien le bonheur est à la hauteur de la gageure ! Et après tout ce temps d’une écoute quasi exclusive où je n’ai qu’à peine gratter la surface, le plaisir est décuplé à chaque écoute.  Je ne peux  décemment attendre plus longtemps avant de t’en parler même si, comme toi bientôt, je ne suis pas au bout de mes découvertes.

Jack O The Clock - Band

Jack O’ The Clock produit essentiellement une musique acoustique : dulcimer, instruments à cordes, instruments à vent qui nous surprennent et nous éloignent des sonorités standardisées, mais la basse et la batterie  conservent judicieusement à l’ensemble le son rock qui lui est indispensable. Damon, quant à lui, nous susurre dans sa tessiture de ténor léger si caractéristique des meilleurs moments de Gentle Giant, des textes aussi intelligents et sensibles que la musique qui les illustre. Je pense que la meilleure chose à faire à présent, cher lecteur, est d’aller te rendre compte par toi-même, n’est-ce pas ?

Jack O The Clock - Night Loops

Permet moi donc de te proposer quelques titres qui te donneront une meilleure idée de la force tranquille qui se dégage de cette musique hors du temps. Tout d’abord je te propose de débuter ton parcours initiatique par leur dernier album, unanimement reconnu comme « plus abordable »: Repetitions Of The Old City-1. Dans cet album, commence par t’attarder sur « When The Door Opens, It Opens On Everything », « Epistemology / Even Keel », « .22, Or Denny Takes One For The Team » ou « Fighting The Doughboy » et leur délicieux parfum de Géant Gentil. Qu’on soit bien clair, le reste de l’album est une véritable tuerie mais faut bien commencer par quelque chose… Et puis quelques suggestions d’écoute pour les autres albums que tu te dois d’explorer : « Salt Moon » (Night Loops), « Mountains (Rare Weather) », « All My Friends Are Dead », « The Pilot », « Half Searching, Half There (All My Friends) ». Oh et puis, achète tout!! Ils en ont besoin et ils en valent la peine. Et moi qui croyais toutes ces années que la tendresse anglo-saxonne ne pouvait venir que de nos amis britanniques.

Jack O The Clock - All My Friends

Mes nouveaux maîtres musicaux de la côte ouest s’appellent :
– Damon Waitkus – chant, guitares, dulcimers, guzheng, flute traversière, piano, pianet, mandoline, percussions, verre à vin
– Emily Packard – violon
– Kate McLoughlin – basson, chants, flute traversière
– Jason Hoopes – basses, chants, cithare
– Jordan Glenn – batterie, percussion, marimba

La magie créée par des musiciens qui se complètent et se dépassent m’a toujours ébahie. Que c’est beau, mon dieu que c’est beau !! Je suis en train de concocter une interview en image pour que tu puisses les reconnaître dans la rue quand, célèbres, ils viendront enfin se produire à Paris, à Bruxelles, à Abidjan ou à Montréal. Ce jour-là et le soir où, dans la salle du concert, tu pleureras de bonheur en écoutant cette musique qui te transporte, rappelle-toi que c’est moi qui t’en aura parlé pour la première fois et bois un coup à ma santé.

Jack O The Clock - Outsider Songs

Allez, arrête donc de lire mon vain babillage ! Les noms sont si faibles face à la puissance de la musique et va écouter ce qui doit être la référence de demain. Surtout, laisse moi un petit commentaire pour me dire que, comme moi, tu es conquis, mais n’oublie pas, Jack O’ The Clock est comme un étalon fougueux, il ne se laisse pas monter facilement mais chaque seconde de cette musique vaut tous les efforts. Alors, s’il te plait, le commentaire, pas avant deux mois 🙂

Pascal Bouquillard

PS : Comme un plaisir arrive rarement seul, j’ai également découvert que Damon avait sorti un album de musique contemporaine « électro-acoustique » qui vaut le détour : Chamber and Electroacoustic Pieces. Il est fort ce Damon, avec ses petites lunettes et sa tronche de premier de la classe, pour trouver des titres d’album !

http://www.jackotheclock.com

 

Et en bonus, une interview de Damon!

Rétrospective Jack O' The Clock
Autoproduction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *