Radiohead – A Moon Shaped Pool

Radiohead A Moon Shaped Pool

Radiohead, groupe qui a su se faire une place dans le monde du rock alternatif au milieu des années 90, continue à cultiver le mystère autour de son évolution musicale. On se rappelle que Kid A avait pris au dépourvu les oreilles habituées aux tubes rock « Creep » et « Karma Police ». Ici, c’est non seulement le travail contemporain autour des cordes du single « Burn The Witch » qui alimente notre curiosité, mais également le titre de l’album. En effet est-ce une piscine façonnée par la lune, ou est-ce une piscine en forme de lune que le groupe souhaite nous présenter ? L’absence de tiret entre Moon et Shaped laisse en effet perplexe sur la signification que le groupe a voulu donner à son nouvel opus.

Mais le single sus-mentionné est-il finalement représentatif de l’orientation musicale de l’album. Le mystère était certes entier sur la nouvelle orientation, mais il n’en subsiste plus aucun quant à la cohésion de l’ouvrage. Ce sont en fait les portes d’un univers cinématique que nous franchissons. Derrière, c’est tour à tour la tension et la sérénité qui nous saisissent à la vue des scènes de tournage. Les ambiances sont austères (le jeu lascif et introspectif) et minimalistes (la répétition de motifs simples), même si un vent d’onirisme les parcourt, qu’il soit accompagné d’un ciel dégagé comme sur l’ensoleille « Present Tense » ou chargé comme sur le ténébreux « Ful Stop ».

Radiohead Band 2016

Le timbre nasal de Thom Yorke reste caractérisé par une paresse dans le débit et dans l’intensité du chant, mais cette paresse sied ici à merveille à un univers feutré et intimiste que l’on osera rapprocher des productions du label allemand ECM. Les influences sont multiples dans cette trame sonore, mais le motorik beat, le trip hop, le minimalisme, l’ambient ou encore la pop sont autant de vecteurs destinés à donner un souffle au film imaginaire dont ils suggèrent les scènes. Par ailleurs, pour pimenter le scénario, interviennent des cordes aux couleurs aussi bien sombres (« Burn The Witch ») que claires (« Glass Eyes »), et des choeurs aussi poignants que les lamentations alors en vogue dans la musique sacrée de la Renaissance.

Radiohead est un groupe qui divise, mais la volonté de Thom Yorke de faire sans cesse évoluer son projet force le respect dans une société de plus en plus conformiste et standardisée. A Moon Shaped Pool est une oeuvre qui assure un lien entre les différents courants de la culture pop, la musique contemporaine, la musique chorale et l’univers cinématographique. La bande d’Abingdon a relevé haut la main le défi de créer un syncrétisme entre ces différentes formes artistiques et cette nouvelle création pourrait bien faire l’unanimité au sein des mélomanes de tout bord.

Lucas Biela

Coup de Coeur C&Osmall

http://www.radiohead.com/

A Moon Shaped Pool
Radiohead
2016
XL Recordings

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *