Live Report – Night Of The Prog Festival Loreley

Pour la seconde fois, je suis allé à la grand-messe du prog, perchée tout en haut du magnifique rocher du Loreley dont elle porte le nom : le Night Of The Prog Festival Loreley. Quoi de plus magique que d’admirer la boucle du Rhin du haut du rocher du Loreley portant le nom d’une nixe (nymphe de la mythologie germanique). Selon la légende, celle-ci hypnotisait les navigateurs du Rhin par ses chants afin de les naufrager. Les chants et mélodies de nos artistes préférés du prog pourraient nous mettre dans la peau d’un

Lire la suite...

Sufjan Stevens, Bryce Dessner, Nico Muhly, James McAlister – Planetarium

planetarium

Et si vous partiez pour un trip dans les étoiles visiter chaque planète du système solaire ? C’est à cela que vous invite Sufjan Stevens, ce génie qui avait un temps envisagé de sortir un album par état américain ! Oui, la tâche était ardue… Pour ce voyage spatial, tous les corps célestes  sont réunis sur un seul disque, c’est plus facile ! Mais attention, si vous connaissez Sufjan Stevens, résumer le disque aux astres serait se fourvoyer. Les paroles mélangent la mythologie et les comportements

Lire la suite...

Damanek – On Track

Damanek n’est pas un groupe originaire de l’Europe de l’Est qui se serait mis On Track pour se faire connaître dans nos contrées, contrairement à ce que laisserait supposer son nom. Il s’agit du bébé de Guy Manning, l’ex-claviériste de Parallel/90 Degrees mais surtout de The Tangent. Il a commencé par s’entourer du bassiste Dan Mash (The Tangent, United Progressive Fraternity) et du multi-instrumentiste à vent Marek Arnold (Toxic Smile, Seven Steps To The Green Door, Cyril) et là, comme une révélation, on

Lire la suite...

X Marks The Pedwalk – The House Of Rain

X Marks The Pedwalk The House Of Rain

Dans une précédente chronique, je vous avais avoué tout le très grand plaisir que j’avais eu à découvir le groupe allemand X Marks The Pedwalk à l’occasion de la sortie de son nouvel album, Secrets. Leur style est assez particulier, à la fois percutant car très ciblé Electronic Body Music, genre empruntant à la musique post-industrielle et au synthpunk, et très émouvant, car très basé aussi sur les sentiments humains, ses doutes, ses peurs et ses espoirs. Comme je viens de vous le dire, leur tout récent

Lire la suite...

Synopsys – Le Temps Du Rêve

synopsy le temps du rêve

Je ne vous apprendrai rien en écrivant qu’un Synopsys (en fait, synopsis, orthographiquement parlant) est le résumé d’une œuvre. La lourde tâche qui m’incombe aujourd’hui est d’écrire celui de Le Temps Du Rêve. Je ne sais pas si celle-ci est plus lourde que l’ambiance de cet album, pourtant il me semble qu’il s’agit plutôt de l’inverse. Nous plongeons ici dans un post-rock versatile et métallique. Cet amphisbène oppose en permanence des ambiances calmes, limite planantes à d’autres plombées

Lire la suite...

31 – California Daylight

31 - California Daylight

Aujourd’hui, je me mets sur mon 31 pour vous rédiger cette petite chronique. Non pas que j’ai revêtu mes beaux habits du dimanche comme au temps jadis, mais 31 est le nom de scène choisi par Tonio et Jeanot. Il s’agit d’une histoire de famille puisque qu’ils sont cousins et l’assument parfaitement contrairement à… Bon, je vous renvoie aux commentaires suite à mon live-report du Crescendo 2016.

Les deux cousins ne sont pas des inconnus. Est-ce que Dadabovic signifie quelque chose pour vous ? Il s’agit d’un

Lire la suite...

Oxbow – Thin Black Duke

Oxbow - Thin Black Duke

À la fois sale et propre, guindé et poisseux, bien élevé et irrespectueux, Oxbow prend la pose depuis maintenant trente ans. Indéchiffrable, frustrant et/ou attirant, le groupe qui manie autant le hardcore (auparavant toutefois), le noise-rock que le delta blues, revient après dix ans d’absence.

Obscur nom que Oxbow, pouvant plus rappeler une marque de fringues ayant rapport au surf qu’à l’underground musical de San Francisco. Étrange groupe que celui-ci, au chanteur amateur de free-fight et de poésie

Lire la suite...

Parov Stelar – The Burning Spider

Parov Stelar - The Burning Spider

C’est avec le plus grand plaisir que je viens de découvrir un artiste à part, un artiste pour lequel j’ai porté une attention particulière par son style singulier sortant de ce que l’on peut entendre habituellement dans l’univers musical contemporain. Même si la consonance de son nom fait penser à une personne d’origine russe, Parov Stelar ne l’est pas du tout, c’est un artiste autrichien. Marcus Füreder, de son vrai nom, est né le 27 novembre 1974 à Linz en Autriche. Il fut d’abord DJ en clubs dans les années

Lire la suite...

Chancellors – Watch The Colors Change

Chancellors - Watch The Colors Change

Les chanceliers parisiens déboulent avec leur premier album, Watch The Colors Change, qui suit l’EP 3 titres Red Oak Grove sorti en 2014 et dont le seul « Twin Paradox » est repris ici. Alternatif et varié, l’album s’annonce comme un mélange d’influences où le post-rock et le math-rock ont la part belle de la large palette sonore. Chanté en anglais (mais pourquoi donc, m’interrogerai-je toujours…), l’album comporte neuf titres, dont quatre instrumentaux (on comptera dedans les titres avec juste des vocalises

Lire la suite...

Nodwès – Anima

Nodwes - Anima

Je ne vais pas chercher à vous le cacher, nous recevons à Clair & Obscur beaucoup de demandes de chroniques venant d’un peu partout et de qualités fort variées, parfois bien goûtues et parfois franchement décevantes. Et quelque fois, il y a de superbes surprises, des évidences, de petits miracles. Autant vous le dire d’emblée et avec enthousiasme, l’Anima que je chronique ici de Bastien Jouvin, alias Nodwès, fait totalement partie de ces albums pour lesquels on attend de s’enflammer et d’écrire.

Lire la suite...
1 2 3 4 5 188