Ozric Tentacles – Space For The Earth

Space For The Earth
Ozric Tentacles
kscope
2020
Rudzik

Ozric Tentacles – Space For The Earth

Ozric Tentacles Space For The Earth

En voilà un qui était passé à travers ma raquette, je veux parler de Space For The Earth, le dernier rejeton d’Ozric Tentacles sorti en octobre 2020. Rappelons que ce groupe a une réputation et une audience inversement proportionnelles à sa longévité. Il faut dire que son mix instrumental de space-rock électronique et psychédélique à la sauce krautrock n’est pas facile à appréhender. Un peu comme les groupes issus de la fameuse « école de Canterbury » dont il s’inspire également, il n’est pas toujours facile de suivre Ozric Tentacles dans ses circonvolutions musicales. Son leader emblématique, Ed Wynne, lui doit savoir où il va, puisqu’il a gardé le cap tout au long de plus d’une trentaine d’albums au compteur.
L’affaire a commencé en 1983 par une blague potache, Ed ayant affirmé malicieusement que le nom du groupe venait d’une réflexion complètement barrée entre ses membres fondateurs, imaginant qu’Ozric Tentacles serait un chouette nom pour des céréales extraterrestres. Sans doute n’imaginait-il pas être encore à mener ce projet délirant après presque quarante ans d’existence ? Certes, le line-up a forcément beaucoup changé et est même devenu une affaire de famille, sa femme Brandi assurant la basse et son fils Silas Neptune, les claviers alors que le batteur hongrois Balász Szende le complète efficacement, car bien que peu avantagé dans le mix, il impulse fréquemment des rythmiques échevelés et frénétiques. À noter que plusieurs invités apportent leur pierre à l’édifice principalement en matière de synthétiseurs et de percussions.


Space For The Earth est sorti cinq ans après Technicians Of The Sacred qui était un opus au format rallongé. Ses sept titres à la durée plus ramassée (47 minutes au total) lui permettent d’éviter le piège de la lassitude qu’engendrait un peu TOTS. Les recettes employées par Ozric Tentacles sont élaborées sur les mêmes bases depuis les débuts du groupe, mais on peut affirmer que Space For The Earth réussit le tour de force de donner une idée générale de toute la discographie du groupe tout en lui conférant une modernité qui permet de la dépoussiérer efficacement. Ainsi donc, ce nouvel album est une excellente occasion pour se laisser entraîner dans ce maelstrom musical concocté par un quatuor impressionnant de technicité. C’est un tourbillon de sonorités psychédéliques et spatiales qui donne l’impression d’être à la place d’un Thomas Pesquet en train de changer les panneaux solaires de la station internationale, des écouteurs vissés sur les oreilles. Attention toutefois à ne pas se laisser saouler par la richesse de ces sonorités souvent déstructurées qui peuvent entraîner un esprit peu trempé à vagabonder dans l’espace profond. Les morceaux ont leur identité propre. « Stripey Clouds » a un petit côté funky et jazzy fort sympathique, « Blooperdome » est très planant, « Humboldt Current » et « Space For The Earth » jouent la carte du groove alors que « Popscape » apparaît comme étant le plus spacy. Un titre comme « Climbing Plants » joue avec des rythmiques séquentielle typées krautrock sur lesquelles la basse et la guitare sont comme des feux-follets frénétiques alors qu’« Harmonic Steps » est une sorte d’anaconda musical sans cesse en mouvance avec ses rythmiques entremêlées ou enchaînées qui étreint toujours plus un auditeur irrésistiblement charmé.

Ozric Tentacles Space For The Earth band2
Ozric Tentacles demeure un groupe à côté duquel il ne faut pas passer et Space For The Earth est un opus qui fait honneur à la longue carrière du groupe. Il comblera les fans tout en étant aussi, pour les néophytes, un ascenseur spatial vers l’univers complexe et envoutant du groupe de Sommerset.

https://www.facebook.com/OfficialOzricTentacles
http://www.ozrics.com/

2 commentaires

  • karby

    Grace à cette chronique très « vendeuse », je viens de me le procurer, hier soir, et il tourne en boucle depuis…
    Je ne connaissais pas mais en avais beaucoup entendu parler, je suis sous le charme.
    Fan d’Hawkwind depuis très longtemps, je retrouve bien cette ambiance « space » que j’affectionne particulièrement.
    Un(d’) autre(s) album(s) incontournable(s) à me conseiller ?

    • Rudzik

      Salut Karby.
      Content de constater que j’ai fait un adepte de ce groupe mésestimé en te « vendant » son album et craché, juré, je n’ai pas touché de commission pour ça 😉

      Rudzik

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.