Jordan Rudess – Prime Cuts

Jordan Rudess – Prime Cuts

Le label Magna Carta recycle son fond de commerce en éditant une série de compilations de leurs artistes les plus connus. Mais, après tout, pourquoi ces musiciens n’auraient-ils pas droit à un « best of » ? Jordan Rudess, le claviériste actuel de Dream Theater, est un virtuose du piano. Aucun doute là-dessus. Cependant, le choix de certains sons de claviers est discutable et peut rendre les morceaux moins efficaces. C’est bête à dire, mais c’est le cas pour beaucoup d’artistes qui font du rock progressif. Dans ces 10 titres bien choisis, pas de place à l’ennui. « Universal mind » ouvre l’album et rappelle à quel point Liquid Tension Experiment était sympa. Rudess intervient magistralement, et le morceau est dynamique, percutant et accrocheur grâce à un riff de guitare pas complexe. Les musiciens s’amusent ! « Tear Before The Rain » est un morceau solo, une ballade avec Kip Winger aux vocaux. Tout ça fonctionne moins bien, et placer ce titre après « Universal Mind » n’est pas une bonne idée ! « Revolutionary Etude » est une pièce de piano magistrale où Rudess montre l’étendue de son art. « Osmosis » est un remix de LTE plutôt root et groove, très sympa. « Faceless Pastiche » vient d’un album de Rod Morgenstein, batteur excellent et très technique avec lequel le claviériste américain a déjà collaboré par le passé. « Hoedown », quant à lui, est tiré du tribute à Emerson Lake & Palmer, c’est donc du prog virtuose et enjoué. Les autres morceaux sont tirés des albums solo de Rudess (mention spéciale à « Beyond Tomorrow ») ou de LTE2. Si vous ne connaissez pas Jordan Rudess, plongez vous dans cette compilation qui remplit son office avec efficacité.

Fred Natuzzi (8/10)

Site web : http://www.jordanrudess.com/

Prime Cuts
Jordan Rudess
2006
Magna Carta

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *