Innerspace – The Village

Innerspace – The Village

« The Village » est le premier disque signé par ce jeune groupe canadien formé de Phil Burton (guitare rythmique et chant), Simon Arsenault (guitares), Paul Aubry (claviers) et Thomas Sauvé (batterie), renforcés par une kyrielle d’invités (violon, violoncelle, saxophones, chœurs féminins, etc…). Ses géniteurs sont, c’est le moins que l’on puisse dire, tombés dans un chaudron de Pink Floyd lors de leur tendre enfance, et on est même parfois pas très loin de la sono-copie. Ce galop d’essai discographique est un concept album autour d’un petit village, avec le portrait des personnages qui le hantent : la prostituée, le maire mégalomane, le clochard, le prêtre fautif, etc. Riche de dix titres pour un total de près de 55 minutes, cet opus se situe dans la droite lignée de « The Division Bell », sans pour autant en posséder le génie. Les bruitages entre chaque morceau, les vocalises féminines angéliques, les synthés à la Rick Wright et la guitare à la David Gilmour renforcent cette impression. L’ensemble est sympathique et offre quelques moments de plaisir (« Lands Of Hope », « Mister Mayor » ou le superbe « Slippery Case », qui débute au son des orgues d’église). On regrettera toutefois la présence de titres plus faibles, comme le limite country/blues « Old Wreck », mais on tient là un ensemble qui tient relativement bien la route à défaut de posséder une personnalité affirmée. Mais cela viendra sûrement très vite !

Bertrand Pourcheron (7/10)

http://www.innerspace-band.com/

 

 

The Village
Innerspace
2012
Autoproduction

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *