Boris Lelong – Kalimantan

Kalimantan

Boris Lelong, musicien voyageur et créateur avisé de fresques sonores impressionnistes, vient de publier son tout nouvel album de musique ambient. Intitulé « Kalimantan » et inspiré par les écosystèmes fascinants de la mangrove et de la forêt tropicale, cette création on ne peut plus immersive a néanmoins connu une histoire assez singulière. En effet, « Kalimantan » n’est pas né de la dernière pluie. L’opus a été composé à l’origine durant l’été 2002 et conçu comme un long triptyque, après que Boris ait pris le temps de regrouper toute la « matière » acoustique nécessaire à son ouvrage, réalisé avec la minutie et le sens esthétique qu’on lui connaît. A cette époque, Il collecte diverses ambiances naturelles (tels que des bruits d’insectes nocturnes) au coeur de la luxuriante région de Lake Sebu à Mindanao dans archipel des Philippines, alors que le poly-instrumentiste globe-trotter y est sur place pour un tout autre projet musical ! (« Les Femmes Artistes du Lac Sebu« ). Par ailleurs, l’auteur de « Perdide », « Everyday Flower », « Hypnostasis » et « Incubation » enregistre en France quelques sessions de piano électrique, de drones et de nappes de cordes synthétiques « faites maison », toujours pour les besoins de son ouvrage en gestation. Ces éléments sont ensuite assemblés piste par piste avec ses « field recordings », pour produire au final trois mixages distincts d’une même fresque atmosphérique, chacun riche de moult détails et subtilités.

Les trois volets ainsi achevés sont respectivement baptisés « Maruwai », « Sebayan » et « Sebuko » (titres en Indonésien et Malaisien), et chacun d’entre-eux accuse la durée maximale de ce qu’un CD peut proposer. Il résulte de cette démarche originale trois album de pure musique ambient qu’il fait bon lire en mode « repeat », afin de bien laisser s’installer un univers sonore dévoilant toutes ses richesses au fil des écoutes, que celles-ci soient absorbées ou au contraire détachées. Chacun des disques est ensuite gravé en 1 exemplaire unique, et offert « aléatoirement » (n’est ce pas là l’essence même du genre « ambient »?) à un ami proche, dont votre serviteur.

Lake Sebu

Douze années plus tard, Boris Lelong propose au public la version définitive de son concept en un album unique et parfaitement cohérent (retour à « Kalimantan » donc), en reprenant et en remodelant les trois segments originaux ici fortement condensés, et en y ajoutant de nouvelles textures. Ces trois longues plages enchaînées se livrent et s’écoutent comme un tout harmonieux, plongeant l’auditeur dans un climat serein poétique et contemplatif. Si la musique peut paraître statique au premier abord avec ses notes de piano en apesanteur (on pense souvent aux minimalistes « Thursday Afternoon » et « Neroli » de Brian Eno), on se rend vite compte que celle-ci est sujette à une lente progression cinématique et à d’infimes variations tout à fait perceptibles, si on prend le temps de s’y laisser dériver.

Avis aux amateurs d’ambient et autres musiques de l’esprit, voilà donc une bien belle pièce élégamment remodelée et mise à jour, qui mérite d’être découverte par le plus grand nombre, tout en marquant enfin l’abolition des privilèges pour les deux autres individus en possession de leur vieux collector, qui se reconnaîtront !

Philippe Vallin (8/10)

https://borislelong.bandcamp.com/

Pour écouter et télécharger l’album :

https://borislelong.bandcamp.com/album/kalimantan

http://www.borislelong.fr/

Interview de Boris Lelong dans C&O à lire ici

Kalimantan
Boris Lelong
2015
Autoproduction

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *