Axhan Sonn – Laols Acscients 2

Axhan Sonn – Laols Acscients 2

Thomas est un mec bien, cool et disposé. Tellement sympa qu’il m’envoie la première sortie de son label, qui plus est le résultat de ses recherches sonores personnelles. Quelque part, je me sens impliqué et d’un côté comblé. Chanceux d’écouter un travail fait avec un sérieux pour le moins ahurissant, mais qui draine une véritable sympathie avec celui qui l’écoute. Comprendre par là qu’Axhan ne prend pas son auditeur pour un con. Les oreilles sensibles savent sentir ce qui pue l’esbroufe à cent mètres aussi. Thomas travaille ses compositions au millimètre près. Les émotions sont prégnantes et font chaud au cœur, avec des rythmes simples mais accueillants. « Laols Acsients 2 », plus qu’un album, est un dialogue avec un ami. Il parle au subconscient, lui dit des choses bienfaisantes au creux de l’oreille, et permet d’esquisser un sourire dans un environnement contraignant, laissant peu de place à la sensation. C’est un disque de nuit, celui qui permet de dévoiler des facettes qu’on pensait ignorer.

Et même si l’objet, en tant que tel, est un vinyle, son climat équivaut à une déambulation nocturne dont je raffole. Passer sous un pont, compter les voitures, ressentir le vent se glissant dans le cou. Parfois, ce sera plus une soudaine envie de piquer un cent mètres haie, la tête en l’air, pour revenir ensuite à une vision contemplative que seul des Ulver ou des Aphex Twin de la grande heure peuvent faire respirer et palper. Thomas est un mec cool, je vous l’ai déjà dit, et son album a su trouver les fibres qui font que la musique électronique redevient le parfait vecteur de l’esprit et de l’émotion. Une chose qu’a manifestement oublié Aphex Twin depuis qu’on l’appelle « le nouveau Mozart » (laissez-moi rire), alors que le clampin enchaîne les clopes en concert pendant que ses assistants font le reste du boulot (qui peut d’ailleurs se faire seul).

En cela, Axhan Sonn m’a redonné foi (et je l’espère, pas qu’à moi) en une musique qui sait s’adresser à son public potentiel. « Laols Acsients 2 » est un disque d’ami qui se déguste comme une bonne bière belge sur la terrasse d’une brasserie. Un album que je ne peux trouver qu’amical, tout en étant d’un niveau technique impressionnant (tu me donnes des cours Thomas ?), mélangeant le djing avec une électronique plus intellectuelle, pour un résultat homogène qui fait plaisir à entendre, sachant rendre la chose vivante, et non froide comme un glaçon végétant depuis trois semaines.

Alors oui, Axhan Sonn est un projet qui me tient à cœur, plus que je ne l’avais prévu, et j’espère que Thomas saura à l’avenir me rendre aussi béat qu’avec cet album. Et j’ai l’impression de m’adresser à un pote quand je dis ça.

Jérémy Urbain (8,5/10)

http://axhansonn.bandcamp.com/

Laols Acscients 2
Axhan Sonn
2012
Lord Call

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *