Zombie Zombie – Rituels D’un Nouveau Monde

Zombie Zombie – Rituels D’un Nouveau Monde

Zombie Zombie est un duo de musiciens français passionnés par les synthétiseurs analogiques des années 70, à ne surtout pas confondre avec son homologue américain Zombi, autre binôme génial basé à Pittsburgh, la ville du cinéaste Georges A. Romero, auquel le nom du groupe fait bien sûr directement référence. Les deux formations œuvrent en effet dans un registre artistique tout à fait similaire, à savoir la création d’une musique fortement influencée par le Krautrock allemand, l’électronique à la sauce Berlin School, mais aussi les B.O des films fantastiques de John Carpenter, lui-même baigné dans cette pop culture à l’esthétique délicieusement vintage. Zombie Zombie est né de la rencontre entre le batteur Cosmic Neman (membre également du groupe folk-rock Herman Düne) et Etienne Jaumet, ingénieur du son fondu de technologies musicales à l’ancienne. Les deux compères montent ensemble ce duo minimaliste et furieusement original, évoluant entre sphère electro-pop, musique dancefloor et scène planante allemande.

C’est au cours de l’année 2008 que Zombie Zombie se fait connaître auprès du grand public, en publiant « A Land For Renegades », un premier album qui, d’entrée de jeu, plante le décors et impose le style jubilatoire du tandem. Deux ans plus tard, celui-ci réalise, sous la forme d’un EP, un hommage plaisant, respectueux, mais aussi peut être un peu trop fidèle au cynique John Carpenter et aux thèmes composés pour ses propres films de genre (SF/horreur en tête) tels que New York 1997, Halloween, ou encore le huit-clos urbain Assault On Precinct 13, l’un des DVD de chevet de votre serviteur.

Avec ce nouvel opus baptisé « Rituels D’un Nouveau Monde », Etienne Jaumet et Cosmic Neman ne bouleversent pas les codes qu’ils ont eux-mêmes établis, mais enrichissent considérablement leur musique de nouvelles sonorités et influences. Aux boites à rythmes, séquencers programmés et mélodies analogiques jouées aux claviers, viennent s’ajouter le saxophone pour Etienne Jaumet, et toute une panoplie d’instruments pour Neman, tels que bongos, congas, tambourins et autres percussions d’origines afro-cubaines. Armé de tout cet attirail bariolé, le duo, plus expérimental et aventureux que jamais, s’en va ici lorgner du côté de l’electro-techno « made in Detroit », du rock progressif cher aux italiens de Goblin, mais aussi du free-jazz cosmique façon Sun Ra avec « Rocket #9 », dont les français nous proposent ici une une relecture amusante et délibérément science-fictionnelle. Ce morceau jouissif n’est pas non plus sans rappeler les délires déjantés du Gong de Daevid Allen, présence de cuivres et d’effets synthétiques aux relents psychédéliques obligent.

Pour le reste, on navigue toujours entre les prémices technoïdes et conceptuels du Kraftwerk de « The Man Machine », l’ambiance des soundtracks de films de série B horrifiques (« Watch The World From A Plane », « Black Paradise » et ses nappes mellotronesques aussi belles que sinistres), le Tangerine Dream mélodique de la fin des années 70/début 80 (« The Wisdom of Stone (Do You Believe in..?) » et ses sonorités caractéristiques des Berlinois), tout cela d’ailleurs subtilement enchevêtré la plupart du temps. Et pour les détracteurs de la musique électronique qui jugent cela trop « facile » la plupart du temps sans rien n’y connaître, signalons ici un travail rythmique proprement remarquable, souvent fait main, avec un feeling « live » et une inventivité qui forcent le respect.

« Rituels D’un Nouveau Monde » est l’ouvrage de musiciens aussi doués que complices, qui ont su transcender intelligemment leurs références en produisant ce disque sérieusement conçu (mais qui jamais ne se prend au sérieux !), avec à l’arrivée une musique plus « chaude » et plus « organique » qu’à l’accoutumée. On en attend donc la suite qu’avec la plus grande impatience.

Philippe Vallin (9/10)

http://www.myspace.com/therealzombiezombie

Rituels D'un Nouveau Monde
Zombie Zombie
2012
Versatile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *