Vanishing Point – Distant Is The Sun

Vanishing Point – Distant Is The Sun

Du haut de ses dix sept années d’existence, le groupe culte Vanishing Point est l’un des piliers incontestables de la scène prog metal internationale. Au lendemain de la parution, en 1997, de son premier album (l’extrêmement prometteur « In Thought »), la bande du guitariste Tommy Vucur a pris son temps et n’a atteint son équilibre et sa vitesse de croisière qu’en 2000 avec « Tangled In Dream ». S’appuyant sur un line up stabilisé, le combo s’est alors fendu de deux opus studio de fort belle tenue (« Embrace The Silence » en 2005 et « The Fourth Season » en 2007). Nageant résolument à contre-courant de la mainstream attitude privilégiée par de nombreuses formations refusant systématiquement la moindre prise de risque jusqu’à leur retraite, le gang australien a également opté pour l’évolution dans la continuité, évitant ainsi le piège de la redite. Jouant la musique qui lui plait en se laissant guider par son cœur et ses envies du moment plutôt que par des calculs stratégiques et opportunistes, le groupe dévoile aujourd’hui, sur le somptueux « Distant Is The Sun », une inspiration subtilement renouvelée. Pour faire bref et schématique, on retrouve ici un certain nombre des ingrédients constituant sa marque de fabrique : montées en puissance tendues et explosions rageuses (« Beyond Redemtion »), fulgurances mélodiques (« King Of Empty Promises »), climats sombres et vocaux gorgés d’émotion de Silvio Massaro (« Distant Is The Sun »). Précision de taille toutefois : Vanishing Point innove, une fois encore, en saupoudrant son metal progressif classieux de touches symphoniques (« Circle Of Fire »), d’harmonies vocales de toute beauté (« Denied Deliverance ») et de plages instrumentales de sable fin (« April »). Ajoutons à cette analyse que le groupe se montre, comme à l’accoutumée, aussi à l’aise dans le format épique que dans le structure chanson. Vous comprendrez alors aisément que ce CD s’avère indispensable à tout fan de prog metal qui se respecte. Qu’on se le dise !

Bertrand Pourcheron (8/10)

http://www.vanishing-point.com.au/

Distant Is The Sun
Vanishing Point
2014
AFM Records

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *