Une soirée avec Monsieur copain & son band de potes

Monsieur copain & son band de potes 3

Monsieur copain & son band de potes  à la Péniche L’Antipode, Paris, le jeudi 19 Mars 2015

Membre du collectif « Les Beaux Esprits », Franck Houdoire, alias Monsieur Copain, est un artiste dont je vous avais déjà parlé il y a bien deux ans, lors de la sortie de son opus « 1,2,3, Soleil !« . Porté par une envie de laisser libre cours à sa fibre artistique, Franck, séparé de son acolyte Jef, était parti explorer de nouveaux horizons, et avait composé des chansons humoristiques, tendres ou émouvantes, le tout dans un melting-pot musical à l’univers très attachant. Et c’est sur la péniche bien remplie de l’Antipode à Paris que se sont produits Monsieur copain & son band de potes , dans une ambiance bon enfant, avec un public souriant, dansant et chantant en cœur. Tout ce qu’il fallait pour mettre Franck et ses copains à l’aise, avec un spectacle de près d’1h30 sans temps mort, dynamique et bien construit.

Il faut dire qu’avec des musiciens pareils, la réussite est assurée. Le grand vainqueur de la soirée, c’est le fabuleux guitariste Martial Bort, qui se déchaîne lors de ses solos, insufflant à lui seul un côté rock énorme aux morceaux. La section rythmique, portée par l’excellent bassiste Loïc Pilon et le batteur Guillaume Gontier au jeu parfait, n’est pas en reste, car avec toutes les variétés d’ambiances proposées par Franck, il faut quand même assurer un minimum ! La complicité qui lie ces trois gaillards fait plaisir à voir, et les sourires qu’ils arborent pendant le concert sont tout bonnement contagieux.

Monsieur copain & son band de potes 2

Un autre guitariste épaule Martial, c’est Bruno Barrier, très à l’aise lui aussi, assurant également les choeurs. Mathieu Bordeau s’occupe des parties de claviers, importantes pour l’atmosphère de certains morceaux, notamment l’émouvant « Et Tu T’entends Vieillir », mais il sort de temps en temps sa flûte, et fait partie des chœurs. Une autre choriste, et pas des moindres, Delphine Lucas, compagne de Franck, est par ailleurs capable sur le duo « Canal St Martin » d’assurer un débit de paroles plutôt impressionnant !

Le combo a présenté de larges extraits de « 1,2,3, Soleil ! », notamment le morceau éponyme, très sympa avec son refrain qui ne sort plus de la tête, le dynamique « La Chanson à Texte » suivi d’un exemple de chanson à texte, le bluesy et pas sérieux « Aussi Vrai », montrant la dérision et la non prise de tête de son auteur, et le grand moment « 1,2,3 Soleils » qui fait sortir de chaque musicien le meilleur, en nous emmenant très loin, avec une inspiration planante provenant du grand Arman Méliès dont Franck est fan, entre autre. Un autre point fort du concert, le morceau « Tic-Tac », hypnotisant et prenant. Quand Franck devient « sérieux », on sent dans le public une attention toute particulière, qui légitime, si tant est que Franck en demandait la preuve, ses échappées dans des mondes annexes à la sphère légère et amusante où il évolue majoritairement.

Monsieur copain & son band de potes 4

Mais réussir dans cette sphère est loin d’être facile, c’est même très casse-gueule, et il faut dire que Franck, en maîtrisant le détail de ses textes et la musicalité autour de ceux-ci, s’en tire haut la main, en soignant également ses mises en scène. Pour preuve, le classique « Le Père-Noël Est Un Routier », amusant et entraînant, ou encore « Le Chanteur De Salle De Bain » et « L’Apothéose », qui ose le jeu de mot ultime… et qui dépote.

En parlant de pote, sur ce final il a convié sa première partie, Mon Éléphant, à le rejoindre. Alors Mon Éléphant, ce n’est pas un groupe de pachydermes jouant de la trompette, ni un homme en surpoids en équilibre sur un ballon. Non, c’est tout simplement quelqu’un de bien conservé, enfin d’après lui, qui se trouve beau, toujours d’après lui, et qui en totale auto-dérision, fait des chansons acoustiques bien troussées et aux textes excellents. Charmeur et très drôle, Mon Éléphant gagne à être connu, on ne peut s’y tromper (ok je sors).

Monsieur copain & son band de potes 1

Enfin, autre surprise, Franck dévoile un morceau de son prochain projet, fait de personnages évoluant dans un monde médiéval. « Sacripant, La Débâcle De La Cour Des Miracles » donne sacrément envie ! Ce premier titre tient ses promesses et si la couleur de l’univers annoncé est tenue, ce devrait donner un très beau résultat.

Ne passez pas à côté d’un très chouette concert lorsque Monsieur Copain reviendra par ici, guettez les futures dates sur son site web, l’homme est rare mais la soirée est belle et vous en ressortirez avec la banane et la pêche. Par les temps qui courent, c’est généreux !

Fred Natuzzi
(Photos : Patrice Bouyssou, tout droits réservés)

http://www.monsieurcopain.com/

Monsieur copain & son band de potes affiche

Set List :

Intro des musiciens
1. Sans Mentir
2. 1,2,3, Soleil !
3. Canal St Martin
4. Tic Tac
5. La Chanson A Texte
6. Aussi Vrai
7. 1,2,3, Soleils !
8. Le Chanteur De Salle De Bain
9. La Fille Qui Me Vit Dedans
10. Sacripant, La Débâcle De La Cour Des Miracles
11. La Sieste

Rappel :

12. Et Tu T’Entends Vieillir
13. Le Père Noël Est Un Routier (avec Mon Eléphant)
14. L’Apothéose

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *