The Tea Party – Seven Circles

The Tea Party – Seven Circles

Ce groupe canadien a publié en août 2004 son 7ème album, « Seven Circles », le dernier en date depuis le départ de Jeff Martin, son fabuleux chanteur, vers d’autres projets en solo ou en groupe. Bizzarement ignoré en France, The Tea Party gagnerait pourtant à être connu, car sa musique déménage sévère ! Depuis le premier album « Splendor Solis » (1993), le groupe et son vocaliste, à la voix proche d’un Jim Morrison, nous ont offert des morceaux influencés par le côté oriental de Led Zeppelin, avec l’énergie de ses compatriotes de Rush. Des titres mêlant rock pur et mélodies entêtantes, arrangements sophistiqués et progressifs, hard rock et instruments orientaux, remplissent leurs albums, tous excellents.. « The Edges Of Twilight », par exemple, est un chef-d’œuvre d’une beauté absolue, à condition de ne pas être rebuté par la noirceur de certains morceaux.

Cependant, depuis « The Interzone Mantras » (2001), le groupe semble avoir laissé de côté cet aspect plutôt original pour un rock plus dur et plus accessible, preuve en est ce morceau d’ouverture « Writing’s On The Wall », pêchu et à la production irréprochable. On trouve des mélodies superbes sur « Stargazer », « Oceans » ou encore sur le magnifique duo « Wishing You Would Stay », un tempo bizarre sur « One Step Closer Away », du hard très Led Zeppelin (on pense à « Heartbreaker » !) sur « Overload », un hommage à Bowie avec « Empty Glass » et 2 titres à la tonalité orientale : « Seven Circles » et « Luxuria ». Jeff Martin, le chanteur guitariste, est l’atout majeur de ce groupe. Sa voix puissante, ténébreuse, nous entraîne dans un monde mystérieux et familier à la fois, son jeu de guitare est varié et peut être lourd ou aérien. Le batteur, Jeff Burrows, s’inspire de John Bonham, et sa frappe est imparable.

Enfin, le bassiste, Stuart Chatwood, assure avec brio et renforce bien les atmosphères sombres. Il s’occupe également des claviers. Vous l’aurez compris, ce groupe est inventif et mérite le détour ; cependant, pour le découvrir, commencez donc par « Transmission » ou « The Edges Of Twilght ». Jetez également un œil et une oreille sur leur site pour avoir un aperçu de leur univers, et restez à l’affut de son actualité, car c’est désormais officiel : The Tea Party se reforme en 2012 et, cerise sur le gâteau, avec le grand retour de… Jeff Martin !

Fred Natuzzi (8/10)

http://www.teaparty.com/

Seven Circles
The Tea Party
2004
Inside Out/EMI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *