Teravolt – Waking Up

Waking Up
Teravolt
Auto Production
2022
Lucas Biela

Teravolt – Waking Up

Teravolt Waking Up

Découverts au détour des compilations du webzine Prog Sphere, Teravolt m’ont séduit d’emblée par la fraîcheur d’un propos où un enthousiasme vocal accompagne une musique à la fois percussive et mélodique. Percussive en effet car outre la batterie interviennent des percussions qui donnent des airs de batucada à notre ensemble. On se rapproche par là de la démarche de Sepultura sur leur album Roots. Les percussions sont donc ici partie intégrante de la musique, participant de l’identité du groupe. Cette identité permet à la formation de se démarquer de la multitude de groupes évoluant sur le terrain « metal progressif », étiquette qui collerait le mieux à leur musique. Contrairement à l’album précité, Teravolt ne se servent pas des percussions pour donner une coloration folklorique à leur musique, mais plutôt pour appuyer le dynamisme. Ce dynamisme est mis en exergue non seulement par les frappes saccadées de la batterie et l’apport des percussions, mais également par les attaques foudroyantes des guitares. A ce titre, des morceaux comme « Bloodless » ou « No Risk » illustrent bien cette coopération.

Mélodique ensuite car si on se limitait au côté «groove» de la musique, nos amis de Teravolt verseraient dans le groove metal tant populaire dans les années 90, mais qui est devenu une matrice davantage portée sur les effets que sur la musicalité. Or, la musique de nos Angelenos se veut être moins générique, une voix à la fois puissante et aux lignes tout autant passionnées que mélodiques donnant une touche de vie supplémentaire au corps déjà bien portant de l’ensemble.

Teravolt Waking Up Band 1

L’apport des percussions appuie non seulement le dynamisme mais offre également une tournure dansante à l’ensemble. Dès le morceau d’ouverture, « It’s My Time », on pourra s’en rendre compte. Par ailleurs, c’est également le violon qui s’invite sur « Restless Skin » qui rentre dans la danse esquissée par les percussions, tout en apportant une pause maritime dans le tourment tellurique par son côté aérien. Cette pause est également appuyée par le chant exclusivement féminin cette fois-ci, plus délicat que sa contrepartie masculine sur les autres morceaux, mais tout aussi passionné.

Pour rester sur le chant féminin, on pourra également apprécier sa contribution aux ambiances arabisantes du quasi-instrumental « Polymath », ainsi qu’à la vitalité des élans vocaux mixtes sur l’ambivalent « Waking Up » ou encore sur l’énergique « Divided We Stand ». Ailleurs, comme sur le bouillonnant « Heat Wave», c’est à des moments de rafraichissement qu’il nous invite.

Teravolt Waking Up Band 2

Dynamisme, joie de vivre, originalité, la musique de nos Californiens a tout pour séduire les oreilles curieuses. Waking Up porte bien son nom, et est un premier album prometteur pour une formation qui n’est pas avare de rythmes et de mélodies.

https://www.facebook.com/teravoltband

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.