Svasek, Perret, Starck – Poussières D’Etoiles

Svasek, Perret, Starck – Poussières D’Etoiles

« Poussières d’Etoiles », album méditatif teinté de sonorités folk et traditionnelles, est le premier essai commun de Marianne Svasek, Daniel Perret et Dominique Starck , trois amis instrumentistes qui partagent la même approche spontanée et spirituelle de la musique. Joueuse accomplie de sarangi, cette envoutante vielle rustique très répandue dans toute l’Asie du sud, Marianne excelle également en tant que vocaliste dans la pratique du dhrupad, un style de chant sacré et complexe originaire de l’Inde védique. Daniel Perret est quant à lui spécialiste en musicothérapie, avec à son actif la publication de plusieurs ouvrages consacrés à la guérison par les sons et la musique. Pratiquant divers instruments acoustiques, on lui doit dans « Poussières D’Etoiles » les nombreuses parties de flûtes celtiques, les phrasés délicats au koto, cet instrument traditionnel japonais à cordes pincées, et les quelques motifs rythmiques épars aux percussions à mains. Enfin, la formule se complète et prend forme avec les guitares bucoliques et mélodieuses de Dominique Starck, auteur de nombreux albums en solitaire et adepte du « chanting », une discipline ésotérique et universelle qui associe respiration et musique.

« Poussières D’Etoiles » est une très agréable création en trio privilégiant à chaque mesure l’émotion à la technique, et elle intéressera donc tout particulièrement les mélomanes en quête de recueillement personnel et autres voyages intérieurs. Inspirée par le soufisme, les religions extrême-orientales, le chamanisme, les mythes et la sagesse des nations indiennes d’Amérique du Nord, la musique invite à la contemplation, à l’apaisement et à l’harmonie avec la nature. Mais au-delà de cette approche new-age auquel tout le monde n’adhérera pas forcément, il subsiste une œuvre musicale entièrement acoustique de bel intérêt, laissant de larges espaces à l’improvisation, avec en point d’orgue la voix fantastique de Marianne Svasek, expressive et puissante à bien des égards.

De très beaux dialogues instrumentaux (flûte et sarangi en sont le meilleur exemple) viennent ponctuer les dix compositions de l’album, évoquant quelque-peu l’incroyable expressivité et la profondeur des grandes créations du bavarois Stephan Micus chez ECM. Aussi, en navigant à travers « Poussières D’Etoiles », on retrouve très souvent l’esprit pastoral et baba-cool qui caractérisait les albums seventies de Deuter. Il est bien dommage que cet autre génial multi-instrumentiste allemand, à l’inverse de son compatriote, se compromettra au fil de sa carrière à réaliser des disques faciles, sirupeux et sans âme. Notre talentueux trio signe quant à lui avec ces jolies « Poussières D’Etoiles » un excellent disque de world-music éclectique, et une nouvelle réussite à mettre à l’actif du label Prikosnovénie.

Philippe Vallin (7/10)

http://www.prikosnovenie.com/

Poussières D'Etoiles
Svasek, Perret, Starck
2008
Prikosnovénie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *