Steve Hackett – Genesis Revisited Live At Hammersmith

Steve Hackett – Genesis Revisited Live At Hammersmith

Alors que Phil Collins souffre le martyre à cause de ses acouphènes, que Peter Gabriel tourne en rond (son dernier opus studio est d’une rare indigence), que Michael Rutheford roule les Mechanics de plus en plus rarement et que Tony Banks s’est reconverti, avec un bonheur pour le moins inégal, dans la musique classique (« Seven : A Suite For Orchestra » et « Six Pieces For Orchestra », publiés respectivement en 2006 et 2012), Steve Hackett incarne plus que jamais l’âme du grand Genesis. Après le magnifique « Genesis Revisited II », sur lequel il reprenait, avec une pléiade d’invités prestigieux, les meilleurs titres de la genèse et de son répertoire solo, le petit père Hackett nous offre aujourd’hui un coffret live (2 DVDs + 3 CDs) de toute beauté, récemment enregistré à l’Hammersmith Appolo de Londres. En sus de son habituelle dream team de choc (Roger Kings aux claviers, Nad Sylvan dont le chant et les postures évoquent irrésistiblement l’archange Gabriel des années 70s, Gary O’Toole à la batterie et au chant, Lee Pomeroy à la basse et à la douze cordes et enfin Rob Townsend au saxophone, à la flute, aux claviers et au chant), le grand Steve (que l’on sent très tendu backstage avant le début des hostilités) a convoqué un casting de cinq excellents musiciens pour l’épauler. Citons-les, si vous le voulez bien, par ordre d’apparition à l’écran : Nik Kershaw (au chant sur « The Lamia »), le « gouverneur » Steve Rothery à la six-cordes, avec lequel le maître de cérémonie se livre à un mano à mano d’anthologie sur le final du même « The Lamia », la belle Amanda Lehman aux vocaux et à la guitare sur le divin « Shadow Of The Hierophant » et aux backing vocals sur « Entangled », John Wetton au chant sur une magnifique version d’ »Afterglow » et enfin Jakko Jakszyk au chant sur ce petit bijou qu’est « Entangled ». Mazette, on ne s’mouche pas du coude !

Entièrement dédié à l’œuvre de la Genèse, ce petit bijou en concert est magnifiquement filmé, avec une mise en image souple et limpide. Chacun des musiciens est mis en valeur à tour de rôle et tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, même si ce beau linge reste un tantinet statique. Dès les premières mesures du magnifique « Watcher Of The Skies » et ses capiteuses nappes de mellotron, le ton est donné : le combo (incroyablement soudé et virtuose) va nous livrer, durant plus de deus heures, de magnifiques reprises étonnamment respectueuses des versions d’origine gravées sur vinyl durant les seventies, même si certains soli ont été revus et corrigés pour la circonstance (avec, notamment, l’adjonction jouissive des cuivres de Rob Townsend). Survolées par la voix sublime de Nad Sylvan (par ailleurs vocaliste d’Agents Of Mercy) et la guitare stratosphérique d’Hackett, les dix neuf titres interprétés à Londres ce « soir du diable » vous envoient, en deux coups de cuillère à pot, au paradis.

On ne va pas tous les énumérer mais citons donc les moments les plus particulièrement forts et émouvants (choix hautement subjectif) de ce show d’anthologie : « Dancing With The Moonlight Knight », « The Musical Box », « Shadow Of The Hierophant » (coécrit avec Michael Rutheford et prévu à l’origine pour « Wind And Wuthering », dont le crescendo mélodramatique est toujours aussi bouleversant), « Afterglow », « Entangled » et « Supper’s Ready », dans une version pétant des flammes qui déclenche une véritable émeute chez le d’habitude très réservé public british.

Voilà donc un coffret indispensable aux inconditionnels de Genesis, d’autant qu’il contient trois CDs audio ainsi qu’un DVD bonus bourré jusqu’à la gueule d’instants d’intimité capturés « behind the scene ». Ces derniers  y trouveront des covers très fidèles de leurs morceaux fétiches et seront amplement repus. Quant à autres, ils prendront également leur pied à l’écoute de ces pièces musicales magistrales qui n’ont pas vieilli d’un poil depuis bientôt quarante ans ! Bon et beau voyage, donc…

Bertrand Pourcheron (9/10)

http://www.hackettsongs.com/

Genesis Revisited Live At Hammersmith
Steve Hackett
2013
Inside Out

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *