Sarpanitum – Blessed Be My Brothers

Saniparitum-Blesse Be My Brothers

Avec ce qui s’apparente à un pan de vitrail en guise d’illustration, d’aucuns pourraient penser que Blessed Be My Brothers est un recueil de tropes et de séquences célestes et lumineux. Mais voilà, l’habit ne fait pas le moine, puisque c’est entouré d’un brouillard épais que l’on navigue en pleine pénombre sur un fleuve aux eaux des plus agitées. Cependant, nuançons le propos, car Sarpanitum aime certes créer des leurres visuels, mais également la surprise avec une versatilité des plus singulières. Ainsi, la toile sonore comprend-elle des fils très épais comme d’autres beaucoup plus fins, Sarpanitum étant à l’ouïe ce que la tige d’une rose serait au toucher.

Ce sont en effet deux extrêmes qui se relaient à tour de rôle dans l’univers de nos anglais : un ambient atmosphérique et un metal ultra-agressif. Les deux se rejoignent néanmoins dans l’accent porté sur les ambiances : elle sera éthérée dans un cas, apocalyptique dans l’autre. La première m’oblige à réviser mon commentaire sur les chants liturgiques, puisque des chœurs suggérés nous transportent dans la lumière d’un au-delà mystique. Ces interludes « ambient » suspendent le temps avec la même légèreté qu’une goutte d’eau pendant à la branche d’un arbre à la rosée du petit matin. Ils tranchent, il faut l’avouer, avec la colère des moments noirs, que les éplorements émouvants de la guitare tentent néanmoins de tempérer, quand leur côté épique n’alimente pas l’allégorie de la guerre. Le Moyen Âge n’est finalement pas si éloigné, car on pourrait voir dans ces contrastes entre martèlement et béatitude tantôt la fierté des seigneurs dans des batailles menées sans merci, tantôt le recueillement du clergé dans des moments de prière sereins. Une époque tourmentée nous est ainsi contée au travers de la complémentarité entre la noblesse assoiffée de conquêtes et un clergé affamé de louanges.

Sarpanitum-band

Entre un poids tombant avec l’épaisseur de stalactites et un espoir s’élevant avec la légèreté d’une bise, c’est un bouillonnement infernal qui jaillit du plus profond de la terre pour nous propulser dans un monde de chaos. Sarpanitum est un groupe dont le talent permet d’associer le fulgurant et le contemplatif avec une versatilité renversante. Amateurs de sensations fortes, ne passez pas votre chemin !

Lucas Biela

https://willowtip.bandcamp.com/album/blessed-be-my-brothers

Blessed Be My Brothers
Sarpanitum
2015
Willowtip

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *