RPWL – Wanted

Hexis – Abalam

Fondé en 1997 en Bavière, RPWL a débuté sa carrière en proposant des reprises de Pink Floyd avant de publier ses propres morceaux et de faire l’objet, au fil des années, d’une reconnaissance croissante au sein du petit monde progressif. Son patronyme étrange consiste en un acronyme composé des initiales de ses membres fondateurs : Phil Paul Risettio (batterie), Chris Postl (basse), Kalle Wallner (guitare) et Yogi Lang (chant et claviers). Dix sept ans plus tard, le line-up du combo a été notablement remanié puisque Markus Jehle a pris en charge les parties de synthétiseurs comme soutien de Yogi Lang, Marc Turiaux a remplacé Phil Paul Risettio derrière les fûts et Werner Taus a été embauché comme nouveau bassiste. Après deux premiers opus fort intéressants (« God Has Failed » et « Trying To Kiss The Sun », publiés respectivement en 2000 et 2002), la carrière du groupe était quelque peu partie en eau de boudin avec « Stock » (2003) et surtout « World Through My Eyes » (2005) avant de redémarrer sur les chapeaux de roue dès « The RPWL Experience » (2008).

Sorti le 14 mars 2014, « Wanted » est déjà le treizième CD mis au monde par la formation (albums live, compilations et tributes au Floyd inclus). Ce nouveau millésime incarne le type même de disques qui, par l’inspiration et l’ambition ayant présidé à sa création, justifie amplement à lui seul l’ensemble de la démarche progressive et prouve que le rock mélodique peut constituer une forme musicale riche et intense. Même si nous n’avons pas capté toutes les subtilités du concept (LOL), celui-ci est particulièrement sombre et ambitieux et trouve, de manière naturelle, son contrepoint parfait dans dix compositions fouillées et ambitieuses qui s’émancipent plus que jamais de l’influence du Floyd (si l’on veut bien excepter l’épic « The Attack », aux envolées de six-cordes typiquement gilmouriennes).

Servi par une production nickel-chrome alliée à une exécution sans faille, cet opus développe un rock contemporain particulièrement bien léché et nettement plus agressif que par le passé. C’est que Kalle Wallner a notablement durci son jeu, nous régalant de riffs teigneux dès l’instrumental « Revelation » qui ouvre les hostilités en fanfare puis tout au long du CD : les guitares sont désormais tranchantes et explosives et excellent dans les riffs plombés (« Disbelief ») comme dans les soli puissants (« Swords And Guns »). Elles nous offrent également des séquences à la lenteur méditative et solennelle (« A Clear Cut Line »). L’assise musicale de ces passages climatiques est alors essentiellement assurée par les nappes planantes distillées pas les synthés de Yogi Lang et de Markus Jehle qui proposent une palette sonore assez impressionnante (allant de superbes séquences de piano classique à des bidouillages électro).

L’ensemble est survolé par le chant irréprochable de l’ami Yogi qui ne cale jamais dans les aigus et ne se casse pas davantage la gueule dans les graves. Loin de se contenter de réciter une partition classique trop sagement balisée, « Wanted » est habité par un véritable esprit prospectif mariant ambition, sophistication et éclectisme. Toutes ces qualités, symptomatiques de cet élan omniprésent et mystérieux qu’il faut bien appeler inspiration, en font une œuvre excellente qui impose au fil des écoutes son évidence lumineuse. D’ores et déjà l’un des indispensables du trimestre…

Bertrand Pourcheron (8/10)

http://www.rpwl-wanted.de

Wanted
RPWL
2014
Gentle Art Of Music

2 commentaires

  • Jibé

    RPWL une date en France! Chez Paulette près de Toul le 18 avril 2014 avec Lazuli

  • BEBERT

    Oui, je sais, avec mon groupe préféré Lazuli. Mais, habitant Marseille, çà fait trop loin pour moi. Je verrai Lazuli en mai au Prog’Sud (leur nouvel album, qui sort le 01/04, est une tuerie soit
    dit en passant).

    Cordialement,

    Bertrand

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *