Roast Dog – Random Rants Of Repressed Relevance

Roast Dog – Random Rants Of Repressed Relevance

Roast Dog R-R-R-R

De temps en temps, j’aime bien dénicher des surprises au hasard de rencontres réelles comme virtuelles. Roast Dog appartient à la seconde catégorie. Découvert via un contact par comptes Twitter interposés, ce premier EP, Random Rants Of Repressed Relevance (appelons-le par moments RRRR pour plus de facilité), a attiré mon attention et provoqué chez moi un large sourire. Si j’aime bien de temps en temps le rock instrumental un peu couillu (que ce soit du post-rock ou du métal progressif), je n’en fais pas non plus une religion. Il faut donc ce petit quelque chose en plus qui me titille les esgourdes et m’invite à aller creuser un peu plus profond. C’est chose faite avec cet EP, notamment parce que d’entrée, la surprise qui pourrait en faire fuir plus d’un m’éclate au plus au point !

En effet, dès l’intro de « Luigi Has Always Been Cooler », me voici capté. C’est quoi ce clavier accéléré qui ressemble à un Bontempi ? Le tout sur une batterie programmée qui envoie du lourd et des guitares acérées. Qui a osé ? Eh bien, le coupable qui se cache derrière le nom de Roast Dog est letton. Mārtiņš Ķeire, c’est son nom. Plus facile à prononcer qu’à écrire ! Mais franchement, appeler son projet « Chien Rôti », il faut quand même être joyeusement secoué, non ? C’est vrai qu’une traduction approximative du titre de l’EP aurait pu me mettre sur la voie : « Randonnées aléatoire d’une pertinence réprimée » !

Roast Dog R-R-R-R Logo

Donc, notre musicien vient de lâcher les chiens en composant, programmant et jouant toutes les parties de guitares de ce RRRR. Et comme il aime apparemment bien faire les choses, il a confié l’enregistrement, le mixage et le mastering à Kārlis Šteinmanis au studio KS Records. Loin d’être une spécialité culinaire orientale à faire vomir un Occidental, Roast Dog serait plutôt du genre chien d’attaque qui ne lâche pas son os. Ça pète le feu et ça sort les crocs comme sur l’excellente pochette du designer Valters Mednieks. Roast Dog vous embarque sur des thèmes plus ou moins longs (le truculent « How To Become An Organ Donor » ne fait que 1:50).

On a aussi sur RRRR du métal progressif instrumental plus classique avec le chatoyant « 99 % » sur lequel Mārtiņš Ķeire montre ses nombreux talents. Que ce soit le jeu de guitare où la programmation de batterie, c’est précis, rondement mené et bien composé. Idem pour « That Little Kid Might Mug You One Day » au titre inspiré. Notre Letton s’épanche même sur un titre de 7:05, « The Missing Piece Of The Puzzle », assez traditionnel dans sa conception, sur lequel l’enchevêtrement de guitares aux sons et aux attaques différents est très bien rendu par une production équilibrée à souhait.

Roast Dog R-R-R-R Band

Inutile d’en dire plus. Random Rants Of Repressed Relevance est une belle découverte. Il ne nous reste qu’à espérer de futures productions pour Roast Dog. Une section rythmique humanoïde y serait la bienvenue pour rendre la musique de Mārtiņš Ķeire encore plus riche et gouleyante. Mais visiblement (et auditivement), notre « Chien Rôti » en est bien capable !

Henri Vaugrand

https://roastdog.bandcamp.com/

https://www.facebook.com/roastdog/

Random Rants Of Repressed Relevance
Roast Dog
Autoproduction
2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *