Riverside perd son guitariste

Piotr Grudzinski

Dimanche 21 février. Il est 18h, je me connecte à Facebook après une sieste bien méritée. Une information me rend circonspect : Piotr Grudziński est mort. Il n’avait que 40 ans, et la dernière fois que j’avais vu des vidéos de lui avec Riverside, il semblait en grande forme. Me voici donc proposé par notre rédacteur en chef de lui offrir un dernier hommage. Il s’agit d’un choc, car son dernier groupe en date, Riverside, était devenu une référence pour la comunauté progressive. Piotr était un guitariste discret, mais dont la signature était indispensable au son Riverside. Remontons cependant un peu le cours de l’histoire. Quand Riverside est apparu à l’aune des années 2000, je ne me rendais pas compte que ses membres avaient déjà chacun près de dix ans de carrière musical derrière lui. Ce n’est que bien plus tard que j’appris que le leader de Riverside, Mariusz Duda, ancien chanteur de Xanadu (formation qui officiait dans le rock néo-progressif, avec des paroles en polonais – fait assez rare pour le souligner) avait réuni autour de lui des musiciens évoluant dans…le metal extrême ! Cela confirme une fois de plus que ce milieu regorge de musiciens aussi passionnés que talentueux. Ainsi, Jacek Melnicki, clavier sur la première livraison de Riverside, avait offert ses services au groupe de black metal Goetia. Piotr Kozieradzki, quant à lui, avait été un membre fondateur de la formation de death metal Hate. Enfin, Piotr Grudziński avait fait partie du sextuor death metal Unnamed. Nous sommes en 2003 et Riverside sort son premier album, Out Of Myself. Sur fond d’ambiances floydiennes, un chant doucereux nous transporte dans l’univers détendu de nos quatre Polonais. Seules quelques rare guitares acérées, et vociférations sur le morceau-titre ou encore le final de « Loose Heart » sauront rompre cette quiétude (un clin d’oeil au passé « extrême » des trois-quart de la formation ?). Encensé par la critique, ce premier album a permis au groupe d’asseoir leur position de leader sur le terrain progressif. Cependant, paradoxe de taille, lors de la tournée « ADHD », grande fut ma surprise de ne voir qu’une poignée de fans lors de leur date parisienne. Mais je ne reviendrai pas ici sur le statut marginal dont souffrent les musiques progressives en France. Piotr Grudziński, car c’est de lui qu’il est question, va grandement manquer aux amateurs de solos de guitare soyeux et de mélodies enchanteresses. Pour lui rendre un hommage en musique, nous vous proposons ci-dessous sa prestation récente remarquée aux côtés de la formation doom progressive Blindead sur leur morceau « A7bsence ». Espérons que sa famille et ses partenaires de jeu se remettront de cette « absence », elle, inattendue.

« Spoczywaj w pokoju, Piotrze ! »

Lucas Biela
Pour la rédaction de C&O

http://www.riversideband.pl/

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *