Rioji Ikeda – Test Pattern

Rioji Ikeda – Test Pattern

Dans le rayon des artistes basant leurs œuvres sur le minimalisme, Rioji Ikeda est un cas à lui tout seul. Sauf que lui, je le mettrais dans le registre minimalisme-électronique-qui-fait-mal-à-la-tête. Difficile de ne pas avoir une migraine à l’écoute des albums du japonais, spécialiste des micro-coupures et micro-sons agencés avec un sens du mixage proprement stupéfiant. Pour aller plus loin, je dirais même que c’est époustouflant, et pour ainsi dire vertigineux d’écouter une telle précision de sonorités alignées à la macro-seconde, ou comment une brève déflagration (vraiment brève) se transforme en une micro pulsation. Je me rends compte que tout est affaire de « micro » là-dedans. Le problème, c’est qu’il n’y a que ça… Et ça donne mal au crâne comme si on regardait un circuit électrique, passionnant… On croit que c’est les « bip, pop », et autres « crrr poup » venant de l’ordinateur, mais non, ce sont des « bip » et des « pop poup crrr » mixés sur des morceaux qui se ressemblent tous à des (micro) détails près. Et ça donne mal à la tête !

« Test Pattern » est une pièce austère, une accumulation de détails insignifiants (connections, parasites, bug, court-circuit) de notre société post-moderne, que nous apprenons plus à écouter étant tellement ancré dans notre quotidien à l’information galopante, qui se découvrent un rythme, une unité, une conscience. C’est le vide qui devient rythme, mais qu’est-ce que ça donne la migraine. En théorie, et d’un point de vue conceptuel, Rioji Ikeda, c’est excellent. C’est une proposition artistique, contemporaine, avec tout ce que ça s’implique (discours, mise en œuvre, projection etc…) qui en soit, a toute sa place sur le label Raster-Noton. Dans une galerie d’art, je ne dis pas, ça doit faire son effet. Sur disque, c’est une épreuve d’arriver à la fin de celui-ci. Pour finir, « Test Pattern » dans une galerie, sur le principe, je dis oui, à écouter sur une chaine (même performante)… Je crois que je vais chercher de l’aspirine.

Jérémy Urbain (« bippoppopbipcrehbbbop »/10 = 4/10)

http://www.ryojiikeda.com/

Test Pattern
Rioji Ikeda
2008
Raster Noton

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *