Pollen – Pollen

Pollen – Pollen

Fondé en 1973, Pollen comptait à l’origine dans ses rangs Richard Lemoyne (guitares), Claude Lemay (claviers), Jacques Tom Rivest (chant et basse) et Serge Courchesne (batterie) et faillit engager le fameux claviériste Serge Locat, parti entretemps grossir les rangs du fabuleux Harmonium ! Le groupe s’est immédiatement singularisé par sa maestria scénique et a ainsi décroché la première partie de Gentle Giant en 1974, lors d’une tournée de ces derniers au Québec ! Mauvais timing : leur batteur choisit ce moment clef pour se barrer du gang qui se débrouilla comme il le put avant d’engager son remplaçant Sylvain Coutu. A l’automne 1975, la formation entrait en studio afin d’y enregistrer son premier album, vite devenu mythique. Bénéficiant d’un son excellent pour l’époque, cet opus éponyme nous offrait six compositions fort bien léchées, entre west coast californienne (magnifiques harmonies vocales) et progressif délicat aux fines broderies.

Avenants et compacts, les morceaux du combo, largement dominés par les claviers analogiques de Claude Lemay (clavinet et mini moog en tête), se faisaient le chantre d’un retour à la campagne (« L’indien ») et d’un rejet des croyances religieuses (« Vieux Corps de Vidange », « Vivre La Mort »). Originale et fort bien produite, la musique jonglait entre acoustique (« L’Etoile » et ses magnifiques dialogues clavinet/guitare 12 cordes) et synthétique (l’épique « La Femme Ailée ») avec un brio remarquable.

Sans atteindre le rang de chef d’œuvre, ce disque n’en constitue pas moins une superbe réussite qui mérite indéniablement d’être (re)découverte sans plus tarder. Vous savez ce qu’il vous reste à faire…

Bertrand Pourcheron (8/10)

http://www.progquebec.com/

Pollen
Pollen
1976/2005
ProgQuébec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *