Philippe Arnaud écrit « La Peau d’un Autre »

La-peau-d-un-autre.jpg

Philippe Arnaud – « La Peau d’un Autre » (Editions Sarbacanes 2012)

Pour celles et ceux qui lisent depuis longtemps la presse musicale spécialisée dans le rock progressif, le nom de l’auteur de cet ouvrage ne vous sera pas inconnu. Né en 1966 à Riom, Philippe Arnaud vit actuellement à Brive La Gaillarde, où il est enseignant en français et en cinéma et où il co-anime également des ateliers d’écriture. Pendant 25 ans (de temps à autre, avec l’auteur de ces modestes lignes), il a écrit un bon millier de chroniques musicales dans les domaines du prog, du metal, du jazz et de la chanson française, notamment pour les défuntes revues hexagonales Harmonie Magazine et Musea Magazine. Compagnon de route de Clair et Obscur, ce dont je suis extrêmement fier, Philippe a publié fin 2012 un premier roman saisissant intitulé « La Peau D’Un Autre ». Il y évoque l’Afrique et la violence de l’enfance dans ce continent oublié de tous (sauf de sa femme Nicole, qui est camerounaise, et de lui qui y vécut quelques années) à travers le personnage fascinant de « Pigment », jeune preneur d’otages d’une classe de maternelle et de sa maîtresse Anna, à la sensibilité d’écorché vif (albinos rejeté par son pays, maltraité par la France et qui, un jour de mutisme et de douleur plus lourd que les autres, pète littéralement les plombs). Dans ce livre, truffé de références musicales (en bande son de chaque chapitre figurent les titres de morceaux d’artistes tels que Lazuli, Dream Theater, Extreme, Marillion, Galaad, Téléphone, Pink Floyd, Porcupine Tree ou encore son maître à penser Peter Hammill), sommeille une violence crue et âpre à la fois, une férocité dans les rapports humains et une indicible souffrance de l’être qui laisse pantois. On tient donc là une œuvre barbare, avec juste ce qu’il faut de lumière pour ne pas désespérer tout à fait de l’humanité… Remarquable !

Bertrand Pourcheron

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *