Peter Gabriel – Secret World Live

Peter Gabriel – Secret World Live

Ce DVD retrace l’intégralité du show enregistré à Modena en Italie au cours de l’énorme tournée promotionnelle de l’album « Us », pour laquelle Peter Gabriel aura mis le paquet comme jamais au niveau des moyens techniques déployés. Et la liste des artifices est longue : écran géant mobile, pyrotechnie, nombreux décors et accessoires insolites (cabine téléphonique, arbres ou pirogue !), scène double (l’une carrée et l’autre ronde, symbolisant respectivement le masculin et le féminin, toutes deux reliées par un tapis roulant). Sans oublier les trouvailles vidéo en tout genre, comme cette inénarrable micro-caméra fixée sur le crâne des musiciens, reproduisant en grand large l’image de leurs visages déformés ! Si la set list fait la part belle à l’album « Us » (pas moins de sept titres représentés sur dix, dont les émouvants « blood of eden » et « Washing of the water »), elle n’en est pas moins riche en hits incontournables (« Solsbury hill », « Sledgehammer »)  et autres moments de pure grâce, comme cet enchaînement du sublime « accross the river » et de l’onirique « slow marimbas », où le double violon de l’indien Shankar vous refile le grand frisson. Riche idée aussi d’avoir remplacé pour la vidéo et le DVD le fameux  « Red rain » (bien présent quant à lui sur le double CD audio) par « San Jacinto », l’un des tous meilleurs titres de Gabriel, se voulant ici le prétexte idéal à la création d’un jeu scénique époustouflant tant sur le plan visuel qu’émotionnel.Mais ce qu’on retiendra le plus de ce formidable concert, c’est bien la profonde chaleur humaine qui s’en dégage. Ici, point de star, ni de « guest » : chaque musicien a une place de choix dans l’organisation et participe avec entrain à la fête collective. Du Tony Levin impérial au David Rhodes sautillant, sans oublier les Shankar (quelle incroyable présence !), Jean-Claude Naimro (claviériste du groupe Kassav’) et Manu Katché, tout le monde se retrouve tour à tour le point de mire du spectateur et chacun semble véritablement prendre son pied. Et quant à la gracieuse Paula Cole, celle-ci n’est pas la choriste/potiche de service comme on en voit trop souvent accompagner les rock stars, mais bien au contraire, on peut la considérer ici en tant que véritable chanteuse à part entière. Cet état d’esprit est symbolisé à lui seul par le morceau final « In your Eyes », véritable hymne à la tolérance et à l’unité, où on retrouve tous les protagonistes du live ensembles sur scène pour un ultime panard musical, sans même oublier Papa Wemba et ses amis de Molokaï, qui assuraient la première partie du tour. Pas de doute à avoir en visionnant ce live sur l’incroyable générosité de ce monsieur Peter Gabriel, artiste rare et précieux qui n’a à mon avis pas fini de nous étonner.

Vous pouvez donc vous débarrasser sans le moindre regret de votre VHS paru en 1994, simultanément avec le double CD du même nom, car la présente galette numérique va tout simplement faire exploser votre Home cinéma. En effet, non content de bénéficier d’un son haut de gamme remastérisé (avec, au choix, le système 5.1, le DTS ou la stéréo), les bandes d’origines ont été entièrement remixées et retravaillées en studio. Cela s’entend tout particulièrement sur des morceaux comme « Digging in the dirt », « secret world » ou « Kiss that frog », bénéficiant de l’ajout de nouveaux effets de claviers et guitares. Idem sur certaines parties vocales, celles de l’excellente Paula Cole notamment, rehaussées à grand renfort d’effets reverb et d’écho (« Don’t give up », « In your Eyes ») qui apportent une nouvelle profondeur au chant. Mais l’effet pervers de ce joli lifting sonore, c’est d’avoir aujourd’hui l’impression que la basse de Tony Levin, exubérante dans la version audio d’origine, se retrouve ici quelque peu sous-mixée ! Dommage…

L’image du DVD se veut de bonne qualité, quoique légèrement granuleuse dans l’ensemble, et présentée ici en format 16/9ème très classieux. Côté classe, rien à redire non plus sur les menus animés permettant d’accéder aux nombreux chapitres et de naviguer à travers les différentes rubriques de ce très bel objet. En effet, ces menus nous présentent quelques jolies animations scéniques jouant avec l’ombre de Gabriel, sur des fonds musicaux pertinemment choisis (des extraits de « Passion » pour la plupart).

Finissons cette chronique par les incontournables bonus. Le premier de la liste s’appelle « Timelapse », une séquence vidéo amusante tournée à Berlin et projetée en vitesse ultra- accélérée, à travers laquelle on assiste béatement au montage des différents éléments du show, à l’arrivée du public dans la salle, au spectacle proprement dit, et enfin au démontage de l’imposant dispositif scénique, tout cela en quelques… 3 minutes ! Vient ensuite un petit making-of de la tournée (15 minutes environ) sous la forme d’une interview de Gabriel, qui nous livre tous les secrets techniques du show et nous fait la présentation de son équipe de musiciens. On trouvera également un clip de « quiet steam » (version ambient du célèbre hit du même nom) déroulant un montage de photos diverses prises durant la tournée, et pour conclure, un film annonce de 8 minutes consacré au « Growing Up Tour » (*autre DVD indispensable paru depuis !), conçu encore une fois à partir d’une interview de Gabriel himself. Ce dernier ne fait ici que survoler le concept scénique de son nouveau show, qui, une fois n’est pas coutume, s’annonce tout aussi démesuré et riche en surprises que son prédécesseur. Mais en attendant, vous pouvez bénéficier d’une occasion unique de vous (re ?) plonger dans l’un des plus grands moments live auquel il m’ait été donné d’assister, par le biais de ce magnifique DVD.

Philippe Vallin (9,5/10)

 

Secret World Live (DVD)
Peter Gabriel -
2003
Realworld

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *