PYT, l’alchimiste des maux

PYT - Portrait

Dès la parution du premier disque de Galaad, Premier Février, en 1992, la prose inattendue du jeune chanteur et parolier Pierre-Yves Theurillat imposa son imaginaire original, bigarré, lettré et surtout diaboliquement divin, donc humain. Les textes de ces longs morceaux à tiroirs permirent donc de prendre acte de la naissance d’un nouvel auteur de taille dans le monde musical francophone, peu habitué à de telles audaces poétiques. Cependant, peut-être que l’essence même de ces premières semences ne correspondait

Lire la suite...

Appalache – Seagate

Appalache - Seagate

Appalache est le singulier du nom d’une chaîne de montagnes qui s’étire du nord au sud de l’Est américain. C’est aussi le nom donné par Julien Magot à son très prolifique projet solo. S’il en a adopté le nom, il n’en a pas adopté la topographie, car de chaîne tu ne trouveras point dans cette production, cher lecteur.

Le Parisien au look d’Antoine, le célèbre chanteur « yéyé » des 60’s, passionné par les States, a les cheveux longs mais pas les idées courtes. Ce multi-instrumentiste aborde tous les

Lire la suite...

Persefone – Aathma

Sidérant et contemplatif, voilà les deux termes que j’emploierais pour définir Aathma, le tout nouvel album du groupe death progressif Persefone. Voilà un cinquième album qui s’impose comme une œuvre que l’on peut déjà considérer comme étant ultime. J’estime que cette parution marque l’apogée de la formation d’Andorre et qu’il sera difficile, voire impossible de faire mieux désormais.

Aathma, c’est le nec plus ultra du death prog mélodique. De la technicité,

Lire la suite...

Genesis – The Knife

Genesis - The Knife

« The Knife » est très souvent décrit comme la conclusion enfin vraiment nerveuse d’un Trespass plutôt éthéré et méditatif. Rien n’est plus faux. Tout d’abord, Trespass marque un véritable saut quantique par rapport à From Genesis To Revelation en terme de compositions, de climats et de jeu instrumental. Pourtant, à certains moments, on retrouve dans Trespass des traces de l’album précédent. Comme si celui-ci semblait dire que sans lui Trespass n’aurait jamais existé. Sans

Lire la suite...

Genesis – Happy The Man

Genesis - Happy The Man

Genesis – « Happy The Man »

« Happy The Man » est une chanson de Genesis, une des premières du groupe, excellente, entraînante, un peu étrange aussi. Mais si elle ne vous dit rien, je ne vous en voudrais pas pour cet oubli. En effet, elle ne figure sur aucun album. En revanche, elle a fait l’objet de la face A d’un 45 tours, qui a été la suite logique d’un enregistrement de la chanson le 10 mai 1972, ce qui la situerait historiquement dans la période de l’élaboration de Foxtrot. Sauf que ce n’est

Lire la suite...

O.R.K. – Soul Of An Octopus

O.R.K. - Soul Of An Octopus

O.R.K. est un de ces « super groupes », ou groupes de super-héros musiciens qui fleurissent régulièrement et dont les membres cherchent à explorer de nouvelles contrées, souvent bien lointaines des formations qu’ils occupent depuis un moment. O.R.K, hydre à quatre têtes, est composé de Lorenzo Esposito Fornasari / LEF (Obake) au clavier et vocaux, de Carmelo Pipitone (Marta Sui Tubi) aux guitares, de Pat Mastelotto (King Crimson) à la batterie et de Colin Edwin (Porcupine Tree, Obake) à la basse. Du très beau monde

Lire la suite...

Morrighans – The Three Circles Of Death

Morrighans - The Three Circles Of Death

En chroniquant récemment Catchlight, je faisais remarquer toutes les difficultés qu’il y avait à accoucher d’un album conceptuel (d’autant plus lorsqu’il s’agit du premier effort d’un groupe). Les Lyonnais m’avaient carrément épaté. Pour Morrighans, je suis plus mitigé, mais peut-être suis-je devenu trop exigeant après avoir capturé la lumière ?

Morrighans - Band

Il doit y avoir de cela car The Three Circles Of Death est loin d’être un mauvais album. Mais il souffre de péchés que je qualifierais de jeunesse. J’y

Lire la suite...

Serdce – Timelessness

Il y a deux ans que l’album Timelessness est apparu sur le marché. Honte à moi d’avoir découvert ce bijou sur le tard. Comme au temps de la guerre froide, l’Europe de l’est est toujours géographiquement isolée par rapport au monde occidental. Par chance, la technologie permet maintenant aux pays plus reculés et aux cultures plus hermétiques d’entrer en contact avec le reste du monde, et vice-versa. Thank God! La chose aurait été impensable à l’époque du « tape trading », seul médium d’échange musical

Lire la suite...

Chaos Echoes – Rétrospective

« To hell with rules, I am going for the unknown »

– Wayne Shorter

C’est sur cette citation du jazzman américain que s’ouvre la page Bandcamp du groupe Chaos Echoes. Une déclaration qui peut paraître étrange compte-tenu du style pratiqué, à savoir du death metal occulte qui sent les cendres et les distorsions temporelles. Et pourtant… Oui, ce pourtant démontre bien que les Français, menés par les frères Uibo, naviguent dans cet ailleurs ou, du moins, cherchent à en percer la frontière dans une déconstruction

Lire la suite...

Tim Bowness – Lost In The Ghost Light

Tim Bowness - Lost In The Ghost Light

Puisque No-Man semble être relégué aux oubliettes par Steven Wilson (qui sort quasiment en même temps un nouvel album avec Blackfield), Tim Bowness continue l’aventure en solo avec un nouvel opus chez Inside Out, Lost In The Ghost Light. Avec un tel titre, le ton semble donné : une errance en demie teinte, habituelle chez Bowness, dans des morceaux atmosphériques et mélancoliques à souhait. Certes, c’est ce que l’on attend généralement de lui. Mais là, il y a plus. D’abord c’est un concept

Lire la suite...
1 2 3 4 5 6 182