OSI – Fire Make Thunder

OSI – Fire Make Thunder

Groupe pratiquant le métal progressif électronique, OSI (ou Office of Strategic Influence) en est déjà à son 4eme album. Mike Portnoy, échappé de Dream Theater y officiait à la batterie puis Gavin Harrison de Porcupine Tree reprit le flambeau dès le 3e opus. Il est l’attraction principale de ce « Fire Make Thunder », tant les ambiances froides et métalliques de Kevin Moore (ex Dream Theater) et Jim Matheos (Fates Warning) sont en panne sèche d’imagination. En effet, même si la principale caractéristique du groupe est de créer des atmosphères entre métal et ambient électro, la monotonie de la voix trafiquée de Kevin Moore finit cette fois-ci par ennuyer, Précédemment, cette marque de fabrique était réellement une nouveauté dans le métal, tant et si bien que Steven Wilson (Porcupine Tree), Tim Bowness (No Man) ou Mickael akerfeldt (Opeth) avaient participé à l’aventure, dans des compositions très réussies. Les deux premiers albums sont d’ailleurs tout à fait recommandables. La déception est d’autant plus grande qu’ici, pas grand-chose n’anime ces morceaux et le côté obscur du groupe se perd dans des essais un peu plus grand public (« Wind won’t howl », « For nothing »). Le disque se déroule donc dans une indifférence polie. Il y a bien sûr de bons moments, comme l’instrumental ‘Enemy prayer’ qui retrouve le souffle du combo, ou le morceau d’ouverture ‘Cold call’ qui peine pourtant à démarrer. C’est bien trop peu pour emporter l’adhésion. OSI aura donc fort à faire la prochaine fois pour remonter le niveau et ne plus tomber dans la facilité technique, un comble pour un groupe de ce calibre.

Fred Natuzzi (4/10)

Site officiel : http://www.osiband.com/

Fire Make Thunder
OSI
2012
Metal Blade Records

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *