Olivier Briand & Bertrand Loreau – Interférences

Olivier Briand & Bertrand Loreau – Interférences

A la base, « Interférences » est une collection de six nouvelles compositions instrumentales enregistrées sur CDr par les deux condisciples nantais Olivier Briand et Bertrand Loreau, dans le but d’offrir l’objet aux adhérents de leur association PWM (Patch Work Music), entièrement dédiée à la promotion des musiques électroniques progressives françaises. Ce bien joli cadeau, adressé aux amateurs qui les soutiennent, est aujourd’hui disponible à la vente dans une édition CD usinée, signée sur le label allemand Spheric Music, et augmentée d’un long titre final d’une quinzaine de minutes dont le pur onirisme ne dépareille pas avec l’ensemble. Il aurait été dommage que cette réalisation unique en son genre reste cantonnée dans un réseau ultra-confidentiel, tant la qualité et l’inspiration de ces « Interférences » synthétiques sont au rendez-vous. Aussi, même si les deux ténors aficionados du « Berlin School », famille musicale dont ils sont (parmi d’autres) un peu les garants, se connaissent et se fréquentent assidument depuis le milieu des années 80, il s’agit quand même là de leur tout premier projet d’album en duo !

« Interférences » n’est pourtant pas le fruit d’une réflexion sur le long terme, puisque nos deux claviéristes accrocs aux sonorités analogiques et vintages (mais pas que !) se sont lancés le défi commun de composer, d’enregistrer et de masteriser l’ensemble du projet en quelques jours à peine. Et pour arriver à un si bon résultat en si peu de temps, nul aujourd’hui ne saurait douter de leur complicité ni de leur faculté à travailler ensemble, chacun interpénétrant harmonieusement de son propre style, touché et sensibilité, l’univers de l’autre. Ici, la poésie, le classicisme et l’esprit romantique de Bertrand Loreau côtoient le sens de l’esthétique sonore, l’approche aventureuse et les architectures spatiales d’Olivier Briand, plus que jamais à l’aise dans la création d’atmosphères enveloppantes, propices aux escapades intérieures.

Le voyage de 67 minutes alterne douces rêveries cosmiques (« Part I » et « Part III » qui en est le prolongement direct, avec ses tapis de harpe ou de guitare électronique et d’autres sonorités assez typiques d’un Vangelis), envolés séquentielles plus énergiques (« Part IV » et ses étranges parties de synthé-vocodeur s’immisçant à travers les flux de programmations rythmiques) et longue plage immersive (« Part II », sur laquelle Bertrand Loreau s’en donne à cœur joie en improvisant par dessus les nappes profondes générées par son compère).

Bien sûr, le spectre des grandes icônes germaniques du genre plane tout au long de cette généreuse et talentueuse collaboration, avec une influence Klaus Schulze qui transpire complètement sur le superbe « Part V » (on s’y croirait presque revenu dans les années « Moondawn » et « Body Love » !), et des séquenceurs que n’auraient pas reniés le Tangerine Dream de l’époque dorée des « Ricochet », « Encore » ou « Stratosfear ».

En bref, vous l’aurez compris, si « Interférences » ne révolutionne pas l’histoire de la musique électronique planante, ce merveilleux album empli de nostalgie, co-réalisé par deux passionnés de l’épopée 70’s, rend un magnifique hommage à cette période de défrichage créatif sans équivalent, qui continue quarante ans plus tard à hanter et influencer en profondeur toute une génération de compositeurs. Du bien bel ouvrage !

Philippe Vallin (8,5/10)

http://pwm-distrib.com

http://www.sphericmusic.de/

Interférences
Olivier Briand & Bertrand Loreau
2013
Spheric Music

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *