Neal Morse – Life & Times

Neal Morse – Life & Times

Neal Morse Life & Times

Regardez qui voilà ! Non, pas l’Inspecteur Gadget, mais ce bon vieux Neal Morse avec Life & Times, son nouvel opus solo. Pas en mode prêcheur, mais en bon gars du quotidien, raconteur de nos vies, et de la sienne accessoirement. Pour bien commencer cette année 2018 qui devrait voir au moins un Flying Colors et un autre projet avec son band, Neal Morse nous sort un album pop folk, à la manière croisée de Songs From The Highway et d’It’s Not Too Late, un de ses premiers efforts. Cela donne douze tranches de vie, douze chansons assez calmes mais avec suffisamment de dynamisme et de bonnes vibrations pour attraper l’attention et nous emmener dans ses mélodies plutôt jolies, à consonance parfois country fm, typiquement américaines, tantôt drôles, tantôt émouvantes. Un album « feel good » en somme, écrit pendant sa précédente tournée. Il fera cette fois-ci une tournée totalement seul, mais il ne passera pas par la France… Dommage pour nous.

Neal Morse Life & Times Band 2

« Livin’ Lightly » entame l’opus, et c’est peut-être le morceau le plus « sympa » que Neal n’ait jamais écrit. « Sympa », c’est exactement le mot qui vient en tête en écoutant le motif du titre, et en écoutant les paroles. Comme si Neal et vous alliez boire un coup au bar du coin (enfin lui prendrait un coca zéro je pense) et que vous écoutiez ce qu’il avait à raconter. Cette notion d’intimité chaleureuse a toujours été prégnante chez lui et se manifeste encore plus sur cet album. Une sensation très confortable, apaisante. Vous êtes avec un ami, vous n’écoutez pas de la musique compliquée, vous n’analysez rien, vous vous relaxez et profitez du moment. Comme le titre du morceau, you’re living lightly ! Mine de rien, c’est assez fort de réussir cet exploit ! « Good Love Is On The Way » est dans une veine pop aérienne assez intemporelle, rehaussé de cordes bien vues. Cela fonctionne très bien. JoAnna, c’est l’ancienne petite amie de son fils. Une rupture ? Ben voilà une bonne idée de chanson ! Cordes un peu sirupeuses, mélodie mélancolique, mais ça marche. Une chanson toute simple : Neal qui se balade au Luxembourg, qui pense à sa femme qui lui manque et qui décide de se prendre en selfie pour elle, cela donne « Selfie In The Park ». Ici encore, la simplicité et la sincérité prédominent mais c’est touchant et cela fait sourire. C’est donc gagné. Une balade poignante : « He Died At Home » raconte folkeusement l’histoire d’un jeune militaire qui s’est suicidé. Impliqué, l’émotion se ressent au travers de la chanson.

Neal Morse Life & Times Band 1

« She’s Changed Her Mind » est peut-être le morceau le moins intéressant car il y a peu de relief. Une mélodie qui aurait gagné à devenir totalement country peut-être. Sa version pop est peu convaincante. Par contre, « Wave On The Ocean » et sa basse prédominante présentent une recherche intéressante et le morceau se développe petit à petit. Il surprend et se détache du lot. Bizarrement, il fait penser à Phil Collins, période Dance Into The Light. « You + Me + Everything », c’est la balade tout à fait classique, que l’on peut tout à fait zapper. « Manchester By The Sea » est typique de la chanson rigolote de son auteur. Il fait beau, il est à Manchester en Angleterre, et il confond avec Manchester By The Sea aux États-Unis en pensant qu’il y a la mer à Manchester. Dit comme ça, c’est pas terrible, mais bon, ça a marché sur moi, j’ai eu le sourire en écoutant la chanson ! « Lay Low » rejoint le rang des morceaux un peu en-dessous « Old Alabama », une balade en duo, n’est pas non plus géniale. « If Only I Had A Day » clôture l’album avec une chanson folk personnelle, où l’on retrouve toute l’étendue mélodique de Neal.

Neal Morse, avec Life & Times, réussit à parfaire son songwriting folk et pop, en délivrant un album à prédominance acoustique très agréable et plaisant à écouter, que ce soit en fond sonore ou plus attentivement. Il ne cesse de progresser dans ce registre et devient, au fil des années, non seulement un multi-instrumentiste brillant, mais aussi un songwriter émouvant et drôle. Si vous êtes fan du bonhomme et que vous vous lassez un peu du progressif, faites une pause récréative avec ce Life & Times, cela ne pourra vous faire que du bien, et vous mettre en forme avant un nouveau tour de force progressif signé Neal Morse.

Fred Natuzzi

www.nealmorse.com

Life & Times
Neal Morse
Radiant Records
2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.