Master Musicians Of Bukkake – Far West

master-musicians-of-bukkake

Pour ceux qui ont eu le privilège d’avoir vu le groupe durant la dernière édition du festival Villette Sonique à Paris, il est difficile de juger un album de cette tribu de barbus azimutés. En effet, le décalage est parfois énorme entre ce qu’on entend sur vinyle ou CD, et la retranscription live. De plus, pour votre (humble) serviteur, le fait est que j’ai découvert certains titres en avant-première durant le dit concert, véritable spectacle pyrotechnique par rapport au reste de l’affiche. Quoiqu’il en soit, on pouvait légitimement discerner la substance, hallucinogène forcément, de ce « Far West », nouvel horizon à défraichir à la machette après la jouissive et barrée trilogie « Totem ». Si maintenant,  je vois les membres du groupe déguisés en sacs de couchage flashy pseudo touareg, je ne peux que reconnaître leur facilité à nous transporter dans les confins de vapeurs chamaniques trippantes, quitte à provoquer un infarctus aux joyeux adeptes de Civitas.

Des vapeurs furieusement analogiques cradingues d’un synthé sorti tout droit des seventies à des rythmes incantatoires sur des guitares mixées en retrait, « Far West » a tout pour faire naviguer dans ces contrées où Yggdrasil côtoie les cieux méta-spatiaux des écrits de Carlos Castaneda. Je pouvais, à la limite, trouver quelques facilités sur certaines séquences des « Totem » mais là, dans ce tsunami de vapeurs délétères, le voyage se fait tout en douceur tel un aphrodisiaque. Il est toutefois étonnant que le groupe laisse de côté les guitare dans l’album, tant, en live, celles-ci apportent une touche aussi nostalgique qu’intense (très kraut même quand on y réfléchit). Toutefois, le fait est que l’ambiance est hypnotique en champignon vert et gris tel « You Are A Dream Like Your Dreamer The Dark Peace », titre à la frontière du drone, qui retranscrit au mieux l’instant ritualiste et foutrement psychédélique.

Tout cela pour dire que cette dernière offrande contient les bases solides d’une nouvelle trilogie qui, sans coup férir, ira plus loin que la précédente. Et je ne m’avance pas trop quand je blablate comme ça… Enfin, mention spéciale à « Ache » qui, putain, renvoie tous les derniers albums stoner à la crèche !

Jérémy Urbain (8/10)

http://www.mmobmusic.com/

Far West
Master Musicians Of Bukkake
2013
Important Records

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *