Marillion – Brave Live 2002

Brave

Parmi la multitude de goodies proposés par Racket Records, fameux label du groupe d’Aylsbury, nous avons ce DVD enregistré il y a 10 ans déjà (et aujourd’hui malheureusement épuisé) lors de la convention Marillion 2002 en Angleterre. L’album « Brave » y est joué en intégralité mais c’est tout : pas d’autres morceaux en bonus pour venir renforcer la durée de ce DVD ! Destiné uniquement aux fans, ce programme aurait quand même mérité un autre traitement que celui infligé à l’image. En effet, celle-ci est floue (!) dans les plans d’ensemble, car les lumières, bleu et rouge, sont assez fortes. Pas de contraste donc, et techniquement parlant, c’est très regrettable. Il faut dire que ce DVD a été réalisé dans la précipitation, car il était disponible 2 jours seulement après la performance ! D’ailleurs, Marillion a répété cet exploit avec le DVD de la convention 2003 et l’album « Afraid Of Sunlight » lui aussi interprété en entier (et lui aussi épuisé. Vous n’avez pas de chance décidément !). Le groupe est  même entré dans le Guiness Book pour avoir créé, édité et pressé un DVD en 3 jours ! Pas de menus animés, pas de musique accompagnant les différents écrans de présentation, pas de choix de pistes sonores, mais une image au format 1:85, pouvant remplir votre écran 16/9. Une piètre consolation vu la qualité du produit. Rien à dire par contre sur les gros plans, prédominants fort heureusement, durant le spectacle.

Concept tragique oblige, le groupe se montre  particulièrement concentré sur sa musique, et l’exécution s’avère très précise et appliquée ; l’ambiance est recueillie, attentive, presque cérémonieuse ! « Bridge » ouvre le concert et le groupe est déjà en place, il n’y a pas d’entrée de stars ! « Runaway » nous montre un Rothery très inspiré dans ses soli, et Hogarth commence à développer son jeu de scène ; ici ce sont des fleurs qu’il va, au fur et à mesure du morceau, jeter à terre. Sur « Wave » et « Mad », avec du maquillage noir autour des yeux et du rouge à lèvres, il jouera avec un miroir. Avec une lumière inquiétante sur son visage, il ressemble un peu à Robert Smith de The Cure ! Pour ressembler à la jeune protagoniste de l’histoire, H se fera des couettes sous les yeux curieux de ses camarades sur « Standing In The Swing », tandis que des hommes en noir, cagoulés, le sortiront de scène avec force à la fin de « Hard As Love ». Pas grand chose d’autre à signaler ; la profondeur de morceaux comme « Hollow Man » et « Brave » donne toujours la chair de poule, et le rappel « Made Again » montre un groupe content de sa prestation et un peu plus détendu.

Le mérite de ce DVD est de montrer à quel point Steve Hogarth est incroyablement charismatique, et aussi le degré d’intensité émotionnelle qu’un concert de Marillion peut dégager. Des interviews sur la conception et l’enregistrement de « Brave », ainsi que sur leur performance lors de la convention viennent en complément sur cette édition, mais sans sous-titres bien sûr ! Il existe un bonus caché derrière le précieux ventilateur de Steve Rothery, rigolo mais anecdotique. Bref, si vous adorez Marillion et qu’une image techniquement imparfaite ne vous rebute pas (le son lui, est tout à fait correct), vous pouvez alors vous lancer dans la Quête du Graal que représente cet objet de collection. Mais si un CD vous convient et que vous possédez déjà le double album live « Made again », il n’y a donc pas vraiment d’intérêt à avoir un live de « Brave » en double, d’autant plus que la version intégrale jouée sur « Made Again » est tout à fait à la hauteur de l’enregistrement passé en revue.

Côté DVD, Racket Records a depuis édité régulièrement des objets infiniment plus intéressants, soignés et professionnels (avec un son et une image proche de la perfection!), comme cet énorme « Holidays In Zelande », disponible en coffret 5 DVD ou 3 Blurays,  qui retrace l’intégralité des trois concerts donnés en 2011 lors de la convention annuelle du groupe, devenue depuis un rituel très prisé par les fans du monde entier. D’ailleurs, on attend toujours de pied ferme ce rendez-vous chez nous, en France ! Allez, croisons les doigts et rêvons un peu pour les années à venir, avec Marillion, c’est possible.

Fred Natuzzi (6/10 pour la technique,

9,5/10 pour la musique et la prestation)

www.marillion.com

Brave Live 2002 (DVD)
Marillion
2003
Racket Records

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *