Magma – Slag Tanz

Magma – Slag Tanz

Qui aurait imaginé que le groupe fondateur de la « zeuhl » (« musique céleste » en kobaïen !) ferait encore parler de lui près d’un demi-siècle après ses débuts ? Et il ne s’agit pas d’une compilation ou d’un live de la grande période, mais bien d’un nouvel album, enregistré entre 2013 et 2014, que nous propose la formation hexagonale emblématique. Dans ce nouvel opus, tous les ingrédients qui ont fait la gloire du collectif sont à nouveau réunis. Sur le plan vocal, les voix masculines sont tour à tour possédées et implorantes. Associées aux choeurs féminins aussi bien berçants qu’incantatoires (le duo Stella Vander et Isabelle Feuillebois fait à nouveau des étincelles), elles donnent cette touche de fresque romanesque propre aux grands opéras. Le kobaïen est toujours de rigueur dans les paroles, mais le français reste néanmoins préservé de-ci de-là pour nous présenter « L’envolée Vers La Nuit » et le « Silence Des Mondes ». L’ambiance musicale est à la fois frénétique (les arythmies incontrôlées de la batterie avec cette charleston obsédante et ces cymbales qui résonnent telles une pluie battante) et angoissante (ce piano tout droit sorti de la BO d’un film de John Carpenter, et ces guitares hostiles qu’on rapprocherait volontiers de l’univers de King Crimson).

Magma nous plonge une fois de plus dans une atmosphère oppressive et glauque, où macabre et messe noire viennent irrésistiblement à l’esprit. On comprend ainsi mieux pourquoi Didier Lockwood a qualifié le groupe de ses anciens acolytes le « tout premier groupe de rock gothique » dans l’émission « la boîte à musique » de Jean-François Zygel. On sera néanmoins surpris par la longueur de cette œuvre, une vingtaine de minutes seulement d’un bout à l’autre. Il faut comprendre en effet qu’il s’agit en fait d’une seule pièce, déclinée en plusieurs chapitres qui s’enchaînent sans temps mort. Mais ce n’est qu’un point de détail, n’est-il pas vrai que la qualité doit toujours triompher de la quantité ?

Christan Vander

A près de 65 ans au moment de l’enregistrement, le batteur-chanteur-pianiste Christian Vander, grand admirateur de John Coltrane, dont il retient le côté spirituel et libre des dernières œuvres, n’a rien perdu de sa fougue légendaire. Le compositeur de génie emmène à nouveau sa troupe sur le chemin sinueux et mystérieux de Kobaïa, sans que ni lui ni aucun de ses compagnons ne faillisse en route. Ce nouveau voyage sans faute nous ravit donc, et promet encore de belles années avec ce groupe, tant que la santé de son charismatique fondateur le lui permettra.

Lucas Biela (9/10)

http://www.magmamusic.org/

Slag Tanz
Magma
2015
Seventh Records

18 commentaires

  • Jean-Luc

    « n’est-il pas vrai que la qualité doit toujours triompher de la quantité ? »

    Certes, mais à 15 ou 18€ la galette de 20 minutes, ça laisse quand même un petit goût amer dans la bouche non ?
    (et là, je sens que je vais me faire friter par les fans de Magma … pas grave, j’assume)

    • Nhaak

      Honnêtement j’estime que c’est du foutage de gueule. Pourtant je suis fan de Magma depuis une bonne dizaine d’années maintenant mais là, sortir coup sur coup deux albums dont les durées oscillent entre 20 et 25 minutes et les faire payer le prix fort c’est quand même très moyen. Ils auraient vraiment pu sortir tout ça sur une seule galette (ou deux EP vendus à moitié prix).

      • Philippe Vallin

        Pour relativiser un peu et sans vouloir faire de pub pour le monstre de la vente en ligne : ce mini-album est à 13,99 € en précommande chez amazon.fr 😉

        • Jean-Luc

          et à 8,60€ sur une market place aux USA accessible depuis Price Minister. En groupant les achats pour minimiser les frais de port, on arrive à acheter ces deux CD pour une vingtaine d’euros …

    • Lucas Biela

      Jean-Luc, ne connaissant pas le prix des promos que je chronique quand, je ne peux guère me prononcer sur ce sujet. Je me suis attaché à donner mon sentiment sur le contenu. Pour que personne ne soit pris au dépourvu, j’ai néanmoins signalé la courte durée de cet album.

      • Jean-Luc

        Ne t’inquiète pas, étant chroniqueur sur un autre site « ami », j’avais fait de même lors de la parution de Felicite Thösz … et je m’étais fait incendier par les fans du groupe pour avoir osé remarquer que 19 €, ça faisait beaucoup pour 30 minutes de musique. Ce qui n’enlève d’ailleurs rien à la qualité du groupe !

        • Lucas Biela

          Oui, si la durée devait rentrer en compte dans l’évaluation d’un album, la note que l’on attribuerait aux opus des groupes de grindcore, punk/hardcore ou thrash, ne serait guère reluisante.

          • Philippe Vallin

            La durée est surtout un critère qualitatif chez les fans de prog et d’ambient 😉

    • ludo

      Oui je suis fan et non je ne suis pas d’accord. Mais cet avis je le défend pour n’importe quel groupe, film, jeu vidéo.
      Pourquoi toujours cette histoire de prix ?
      Si c’est trop cher, télécharge le. GRATUITEMENT.
      On achète pas de la musique comme on achète de la bidoche !
      Il y a 2 morceaux en plus je les mets quand même ?!
      Je paye pour Magma parcequ’il y a du TRAVAIL derrière. Et ça s’entend ! Même à 30 balles je l’achèterais leur disque. Pour la démarche, pour l’intégrité, pour que la culture alternative subsiste, pour la pérennité d’une oeuvre inclassable, pour des musiciens exceptionnels.
      Quels sont les couts de production ? Qui produit ? Quelle est la publicité ? Quelles sont les ventes ?
      Et non il n’y aurait pas pu avoir un double CD avec les deux albums. NON ! C’est pas un putain de best of ou de double album je sais pas quoi. Ce sont deux entité à part entière.
      Le débat est le même dans le monde du jeu vidéo. « Jeu trop court », « rapport durée de vie / prix insuffisant »…
      Je préfère mille fois un album de 20 minutes qui me raconte une histoire qu’un ablum de 60 ou je n’écoute que deux titres.
      Ecoute Riah sahiltaahk, Slag Tanz, DIGERE les et on en reparle.

      • Lucas Biela

        On est donc d’accord Ludo, la qualité prime sur la quantité. Moi aussi, je préfère avoir un produit court mais de qualité que long mais décevant par la profusion de moments sans inspiration (malheureusement trop fréquent dans le rock progressif).

  • HERVE PENEL

    Salut Philippe ! Bravo pour ton blog.
    Personnellement, je pense que NICO est la première gothique dans le monde du rock ; je ne suis pas certain que Didier Lockwood la connaisse, d’ailleurs..

  • Noel

    Un disque de MAGMA n’a pas de prix !

  • Laurenç

    Je suis fan de Magma depuis plus de 25 ans mais, honnêtement, sortir un CD de 20 minutes pour 18 € c’est à la limite du foutage de gueule… Même si on peut l’acheter sur le net à l’étranger, est-il normal de passer des heures sur Internet pour se faire voler le moins possible? Que je sache, les Ogres de Barbak se démerdent à sortir des CD à des prix raisonnables et filent même le DVD de leur spectacle à l’entrée de leurs concerts. Quand les Clash ont sorti « London Calling », ils ont abandonné les droits des 100 000 premiers albums pour que la maison de disque puisse commercialiser le double LP au prix du simple.
    Je trouve l’argument de la qualité de mauvaise foi, limite l’auto-aveuglement du fan prêt à tout pour justifier son idole. Certes Slag Tanz est un bel album, et alors? Il me semble que, dans la discographie de Magma, on trouve pas mal de chef d’œuvres qui dépassent les 35 minutes. Le premier double album d’Offering dure plus d’une heure sans jamais emmerder l’auditeur, loin de là. Les deux albums auraient pu n’en faire qu’un double, mais la tentation était grande de vendre deux albums au prix fort plutôt qu’un seul…
    Le sentiment que j’ai, c’est que les fans de Magma sont un public particulièrement fidèle et que Christian Vander en profite un peu pour tirer sur la corde.

    • Lucas Biela

      Bonjour Laurenç. Premièrement je ne suis pas fan de Magma, donc je ne les suis pas aveuglément. J’ai aimé cet album, c’est la raison pour laquelle j’ai écrit cette chronique. Deuxièmement, de nombreux groupes de punk (style que vous mentionnez) et de hardcore sortent régulièrement des albums d’une vingtaine de mn pour le prix d’un CD, sans que cela ne choque personne. Par ailleurs, je n’étais pas au courant du prix quand j’ai rédigé l’article. Mais, je vous rejoins sur le prix exorbitant des albums de Magma, quels qu’ils soient ! Leurs « vieilleries » sont toujours et encore disponibles à des prix excessifs, alors que ce ne sont pas des exemplaires rares. Concernant l »‘auto-aveuglement du fan prêt à tout pour justifier son idole », il est particulièrement vrai dans le milieu « progressif » (combien de fois j’ai vu des louanges sur les derniers opeth, steven wilson ou encore fates warning, groupes en bout de créativité qui sortent maintenant des oeuvres « routinières »). Merci pour votre message. Bonne journée à vous.

      • Laurenç

        Bonsoir Lucas,

        Effectivement, j’ai parfois l’impression que Magma (comme d’autres artistes ayant des fidèles) dispose d’un public captif à qui on sait qu’on peut demander beaucoup.
        Après pour ce qui est du punk, peut-être que certains ont plus que d’autres une éthique vis à vis du public (j’ai cité l’exemple des Clash au moment de la sortie de « London calling » qui pour moi est un cas d’école). C’est dommage pour les autres et pour leur public…
        Cela dit la polémique autour du prix et de la durée de l’album n’altère en rien le fond de votre chronique que je partage (mon intervention se situe sur un autre plan).

        Bonne soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *