Louis de Mieulle – Stars, Plants & Bugs

Louis de Mieulle Stars, Plants & Bugs

Louis de Mieulle est un jeune bassiste français établi à New York. Après un premier album de jazz-fusion aux rythmes contagieux, il nous revient avec ce qui pourrait être considéré comme la bande-son d’un film entomologico-cosmique. Toujours entouré du batteur Matt Garstka (qui officie par ailleurs au sein du désormais culte groupe de metal-fusion Animals As Leaders) et du claviériste versatile et éclectique Casimir Liberski, il a voulu donner une orientation plus féerique à sa musique en s’adjoignant les services du flûtiste Sarpay Özcagatay et du percussionniste Tareq Rantisi. A l’image des mille couleurs et des mille-pattes qui peuplent un monde inspiré de l’école naïve du « Douanier » Rousseau, c’est une musique aux mille mouvements hypnotiques et à tout autant de mélodies charmeuses qui se déroule. En effet, là où la batterie déploie des trésors d’inventivité rythmique étourdissante, la flûte apporte quelques notes de poésie éthérée.

Par ailleurs, face à un fouillis agité signe de l’activité grouillante d’insectes dans une forêt imaginaire, et face à la sérénité imperturbable d’un ciel d’azur, les claviers se posent tantôt en spectateurs tantôt en acteurs opportunistes. Partageant en effet les moments de tendresse de la flûte (le piano lunaire de « Green Hojary »), ils peuvent également appuyer les cadences saccadées de la batterie (l’orgue Hammond exalté dans la suite « Insect Party (aka Soundfreeze #2) »), se retrouvant ainsi dans la même configuration que ces abeilles opportunistes qui butinent au gré de leurs rencontres.

Louis de Mieulle

En revanche, les percussions délicates ont choisi d’entrer dans une relation symbiotique avec la voûte céleste, alimentant sa sérénité de la même façon que les arbres des forêts tropicales fournissent aux fourmis arboricoles les ressources énergétiques dont elles ont besoin pour leur survie. A la manière de l’adrénaline montant chez un funambule suspendu dans les airs, ce jeu d’équilibre entre ciel et terre nous donne des frissons.

Avec quelques arrêts sur le regard bienveillant des étoiles d’un ciel immaculé, c’est donc un univers foisonnant que le bassiste à l’imagination débordante fait vivre dans toute sa splendeur et sa diversité.

Lucas Biela

http://www.louisdemieulle.com/

Stars, Plants & Bugs
Louis de Mieulle
2014
Dalang! Records

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *