Loreena McKennitt – The Journey So Far

loreena-mckennitt

Originaire de la petite ville de Matinoda au Canada, où son père élevait du bétail et sa mère était infirmière, la jeune Loreena a fait preuve, dès l’âge de treize ans, de formidables capacités pour le chant et la harpe. Depuis ses premières amours pour la culture celtique (héritées de sa famille venue d’Ecosse et d’Irlande), la belle rouquine a multiplié les œuvres de très grande qualité (depuis son premier album « Elemental » en 1985 jusqu’à « Troubadours On The Rhine » en 2012, en passant par les sublimes « The Book Of Secrets » en 1997 et « An Ancient Muse » en 2006).

Le best of qui nous intéresse aujourd’hui célèbre, avec brio, trente ans d’une carrière exemplaire et fait partie de ces disques que l’on est fier de tenir entre ses mains. Il s’agit, en effet, d’un double opus mi studio mi live qui sort au moment même où Loreena rencontre un formidable succès planétaire. « The Journey So Far » s’articule autour d’une excellente rétrospective studio et surtout d’un majestueux chapitre live compilant les extraits phares d’une prestation mémorable donnée à Mainz en Allemagne, le 21 juillet 2012. Le CD studio, composé de douze pièces magistrales, vaut son pesant de cacahouètes et nous offre des versions edit majestueuses de titres aussi oniriques et incontournables que « The Mystic’s Dream », « The Lady Of Shalott » ou encore « The Bonny Swans ». Autant de chansons qui vous font immanquablement monter les larmes aux yeux tant la musique alambiquée et atmosphérique de Loreena mélange formidablement cultures du monde (avec une préférence notable pour l’univers celtique et le rock flamenco andalou), pop mélancolique et sens mélodique tout bonnement génial. En ce qui concerne maintenant l’opus live, il présente des versions souvent inédites de chansons souvent très connues (citons, à titre d’exemple, « Santiago » et « Caravanserai ») mais également des titres de fort belle facture (tels que « The Star Of The County Down » et « As I Roved Out »), jusqu’alors jamais interprétés sur les planches. Cerise sur le gâteau, une version divine de « Full Circle » clôture magnifiquement cette œuvre phare, à la croisée des cultures et des années. Superbe !

Bertrand Pourcheron (9/10)

http://www.quinlanroad.com/

 

 

The Journey So Far
Loreena McKennit
2014
Version Deluxe 2 CD Quinland Road/Keltia Music

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *