Lionel Palierne – Moonless Night

Lionel Palierne – Moonless Night

Moonless Night est le nouvel album de Lionel Palierne, et d’une manière intéressante, il est plutôt différent de son précédent opus. Certes, on y trouvera toujours l’art consommé de ce compositeur chevronné pour les séquences travaillées et les mélodies plaisantes. Mais dans un choix de morceaux plus divers en durées, qui vont d’un peu moins de quatre minutes à plus d’un quart-d’heure. Cela influe évidemment sur le style spécifique de ces morceaux, plus nerveux pour les uns ou plus sinueux pour les autres. L’écoute de cet album n’en est que plus variée, voire étonnante. D’autant plus que Lionel Palierne adopte ici un style assez épuré sinon direct, tout à fait en prise avec la passion originelle de ce musicien pour le rock. Et ceci n’a bien sûr aucune contradiction avec la proximité de Moonless Night avec le Tangerine Dream des années 80, ce groupe ayant lui-même plongé ses racines dans le rock.

C’est donc sans surprise, mais avec une belle jubilation quand même, que nous entendons Lionel Palierne démontrer sur cet album son exceptionnel maîtrise de la guitare électrique au cours de solos aériens environnés de séquences remarquablement construites. Tout ceci est incroyablement bien élaboré, joué et arrangé. Il n’y a aucun temps mort, aucun déchet ni étalement excessif en longueur comme c’est parfois le cas dans la musique « planante ». Les compositions sont toutes d’une redoutable efficacité, tour à tour superbes, changeantes, évocatrices ou plus incisives. C’est un vrai et passionnant voyage musical que nous propose ici Moonless Night, par un passionné pour les passionnés.

Lionel Palierne

Disons-le tout net, avec son précédent Singularity, Lionel Palierne avait affirmé un immense et singulier talent dans le domaine de la musique électronique progressive, mais avec ce nouvel album, ce compositeur s’impose désormais, et sans plus aucun doute possible, comme l’un des meilleurs représentants français actuels de ce style. C’est d’autant plus méritoire que la concurrence est rude. Il suffit cependant d’écouter « Albatros » pour mesurer l’étendue fabuleuse du talent de ce musicien. Tout y est, séquence excellente, rythme rock, guitare électrique maniée avec art, mélodie puissante, l’ensemble emballé dans un morceau vif et compact. Lionel Palierne, c’est du lourd, vous êtes prévenus.

Frédéric Gerchambeau

http://asso-pwm.fr/

Moonless Night
Lionel Palierne
2016
PWM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *