Leaves Eyes – King Of Kings

Leaves Eyes - King Of Kings

Leaves Yes est un des plus beaux fleurons de ce que l’on appelle communément le « metal symphonique », au même titre que Nightwish, Epica, voire encore Edenbridge ou Stream Of Passion. Ces groupes ont pour particularité d’avoir tous des chanteuses aussi charmantes que charismatiques, celles ci tenant un rôle majeur dans leur formation respective. Elles portent sur leurs épaules les musiciens et sont le point de mire flamboyant de leur combo, conférant une dimension plus raffinée à une musique quelquefois assez lourde. Pour celui qui nous intéresse aujourd’hui, il s’avère que Leaves Eyes tient une place privilégiée dans mes goûts en matière de metal symphonique. Aussi, je place leur frontwoman Liv Kristine bien en haut de mon panthéon des chanteuses, sur lequel on retrouve également Anette Olzon, la nouvelle égérie de Nightwish qui a bien relevé le défi auquel elle était confrontée ! Cette liste n’est pas exhaustive car Tarja, Marcella Bovio (Ayreon, Elfonía, Stream Of Passion) et Sabine Edelsbacher (Edenbridge) sont aussi très chères à mes oreilles, remplies de bonheur par les voix de toutes ces nanas.

Quant à Liv Kristine, son charme opère une fois de plus sur ce nouvel album intitulé « King Of Kings » et celle-ci me fait chavirer dès son apparition. Les musiciens de Leaves Eyes dégagent un max d’énergie derrière elle, même si je fais abstraction des « growls » qu’on entend par ci par là, et qui viennent un peu dénaturer la voix bien calibrée de notre princesse du metal. J’avais laissé Leaves Eyes en 2013 avec « Symphonies Of The Night ». L’album était un poil décevant, mais le groupe redresse la barre sur ce nouvel opus sans pour autant virer de bord au niveau du style. Le symphonisme est toujours d’actualité, l’emphase musicale est elle omniprésente. Le terme « épique » parait tout à fait approprié à cette musique parsemée de chœurs et de riffs de guitare plombants.

Leaves Eyes Band

Le titre éponyme « King Of Kings » est bien ficelé, Leaves Eyes renouant avec une certaine forme de mélodie qui lui est propre, et qui m’a toujours intéressé chez cette formation. Les « growls » gâchent assez souvent la fête (ils ne peuvent pas s’en empêcher !), et c’est bien dommage car Leaves Eyes, lorsqu’il veut bien calmer le jeu (un bon exemple avec « The Walking Day »), sait nous offrir des morceaux assez mélodiques, mais la frontière du « hardcore » se trouve franchie à d’autres moments. Leaves Eyes se situe en effet périodiquement à la limite de cette musique enlevée, mais grâce à sa chanteuse, on pourra trouver une bonne dose de sensibilité dans ce torrent musical musclé où s’aventure parfois le metal symphonique.

Leurs influences celtiques réapparaissent sur des titres tels que « Vengeance Venon » ou « Swords In Rock », ce qui n’est pas pour me déplaire vu que j’aime beaucoup ce style. Dans un registre différent par exemple, j’adore Iona et son excellente chanteuse Joanne Hogg, ce groupe offrant la parfaite synthèse entre le rok prog et la folk celtique. Cette formation est malheureusement loin d’avoir le succès qu’elle mérite, aussi je la recommande chaudement à tous les aficionados.

Pour conclure avec « Kings Of Kings », on a droit également à un titre chanté en norvégien « Haraldskvæði », un peu moins « heavy » et encore une fois teinté d’influences nordiques. Enfin, mention spéciale à « Spelbound », morceau cool avec guitares acoustiques et Uilleann pipes, à travers lequel Liv Kristine montre toute l’étendue de son registre vocal. En bref, un bien beau moment après cette tempête sonore !

Voilà, si vous voulez jeter un œil, voire les deux sur Liv Kristine et ses potes, la belle blonde saura à coup sûr vous captiver !

Daniel Sebon

http://www.leaveseyes.de/

King Of Kings
Leaves Eyes
2015
AFM Records

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *