La Minute Grind N°16 : Degraded – Generalized Oppression

Degraded – Generalized Oppression
Doudididada Douuuu di di dada
C’est le grind
C’est le core
C’est la minute GRINDCORE
Doudididada Douuuu di di dada poum pouf

Degraded, au début, on rigole un peu avec la consonance du nom. Après, euh… pas trop. Parce que ça défouraille, truc de malade, je ne te raconte pas. En fait, un peu quand même. Degraded, donc, jeune groupe Bordelais que j’ai découvert en concert, fait partie de ces combos qui en ont. Sévère, brut, radical. Pas de fioritures, dix-huit titres qui explosent ta pastèque, une énergie qui se déverse en torrent, un parti pris contestataire anarcho assumé et revendiqué qui pointent les cons, tous les cons, tous ces cons qui pourrissent la vie, dominent, profitent, asservissent, oppriment et mentent. Ceux qui te font passer la majeure partie du temps avec des écouteurs aux oreilles. Et puis arrive, tu sais, ce sentiment diffus mais tenace qui te renfrogne, te rends aigri et te fais tout détester. On connait bien, on la sent cette colère, cette rage, Degraded t’expulse ce dégoût. Elle te rend vivant dans une crépitation proche du crust/punk et du hardcore (pas de beuglements déformés ici). « Generalized Oppression » est une détonation qu’on aime réentendre, du titre taillé pour la scène, du bon gros punk boosté aux amphètes, du rentre dans le chou, du puissant, du galvanisant qui te fout une de ces pêches ! Très bonne surprise… Les gars, continuez comme ça !

Doudididada Douuuu di di dada
C’est le grind
C’est le core
C’était la minute GRINDCORE
Doudididada Douuuu di di dada poum pouf

Et n’oubliez pas… Grindcore Is Love !

Jérémy Urbain (Mort aux cons !/10)

http://degraded.bandcamp.com/

Vous pouvez télécharger l’intégralité de l’album en un simple clic sur la page bandcamp du groupe ou bien commander le vinyle pressé à 300 copies (surtout qu’il vaut peau d’zob)
Ps : Merci pour la dédicace les gars !

Generalized Oppression
Degraded
2012
Dingleberry Records/Up The Punx Records/Mollo Bobby Prod/Bez Ak47/Crustatombe/Tanker Records

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *