Kings Of Eldergran – Volcano

Kings-Of-Eldegran

L’année dernière, les Kings Of Edelgran nous proposaient leur EP « Kor Isen ». En 2015, ils reviennent avec un nouveau mini album intitulé « Volcano ». Le combo Belge s’offre, cette fois-ci, le relief qui manque à leur Plat Pays. Après tout, nous ne sommes plus en Belgique mais en Edelgran, et ils en sont les rois. Mais ne vous méprenez pas, il n’est pas question ici d’un volcan en éruption mais plutôt d’un volcan millénaire, éteint, calme, qui semble préférer donner la vie avec douceur que de la reprendre avec fureur. Cet univers très inspiré de L’Heroic fantasy nous fait penser inévitablement au précurseur du genre Dante Alighieri et sa Divine Comédie. A l’écoute de la chanson éponyme, nous sommes comme Dante et Virgile, sur cette plage, à la sortie des enfers face au Purgatoire. Le pire est derrière nous, mais il nous reste encore du chemin à parcourir pour atteindre le Jardin d’Éden.

Le volcan est là, impassible, immuable, il nous jauge du haut de son éternité. Il va falloir se dépasser mais pas d’inquiétude, le duo Belge (renforcé par d’autres potes musiciens sur scène) est là pour nous aider. Des voix aiguës se font entendre, s’entremêlent dans des canons et des appogiatures. Ce sont les anges qui, depuis le Paradis, nous appellent. Puis, après une introduction tout en douceur, le rythme se fait épique. C’est le signal, il est temps de commencer l’ascension.

SONY DSC

Vient la chanson « Tephra » qui nous porte littéralement. Les voix des anges se font plus présentes. Nous gravissons tour à tour chacun des sept cercles. Les coupables d’envie aux yeux cousus nous suivent de leurs regards fermés et les avares, face contre terre, lèvent la tête à notre passage. Le roulement de batterie donne la cadence et les accords plaqués qui s’éteignent lentement révèlent l’immensité qui nous entoure. Ça y est, nous y sommes : Le Paradis, le Jardin d’Éden. Le riff enjoué de « Fire And Gold » sonne comme un air de victoire. L’or après le feu de l’enfer. La récompense après l’épreuve.

Alors que Virgile se détourne du Paradis pour retourner vers les enfers, on imagine très bien Dante les bras ouverts, les yeux clos, la caméra tournant autour de lui, se laissant baigner par la douce chaleur d’un rayon de soleil sur son visage, éreinté mais heureux d’avoir achevé son périple. Tandis que finit la chanson, la vue plongée se fait lointaine, et nous observons une dernière fois ce volcan avec un sentiment mêlé de fierté et de nostalgie.

Puis le silence revient, ma bulle éclate et je redescends sur terre. C’est vingt minutes d’un ensemble très aérien et subtil que viennent de nous offrir les Kings Of Edelgran. Mais plus qu’un EP, « Volcano » s’avère être un vrai rite initiatique. Vivement l’album !

Pascal Sain (8,5/10)

http://kingsofedelgran.be/

Volcano
Kings Of Eldergran
2015
Autoproduction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *