IQ – Tales From The Lush Attic (édition collector 2013)

IQtales2013

IQ ne fait décidément pas les choses à moitié. Le 21 janvier 2013, le groupe vient en effet de sortir une formidable réédition remixée et remasterisée de son premier opus, « Tales From The Lush Attic », sous la forme d’un digibook de 32 pages, magnifiquement illustré et abondamment commenté par Mike Holmes, et bourré d’inédits jusqu’à la gueule (un CD et un DVD !). Désormais seul maître à bord après dieu, le sympathique guitariste du quotient intellectuel a donné une nouvelle jeunesse à cette œuvre phare du revival progressif du début des années 1980, trois décennies tout juste après sa publication. Enregistré à l’origine en l’espace d’à peine cinq courtes journées en août 1983, cet album culte bénéficie ici d’un lifting somptueux grâce à l’ami Holmes, dont les talents de « metteur en son » valent largement ceux d’un Steven Wilson dans son travail sur le back-catalogue de King Crimson, ELP et Caravan. « Tales From The Lush Attic » bénéficie donc d’un soin exceptionnel (notamment sur la voix de Peter Nicholls, plus juste que sur l’original, sur la basse de Tim Esau, formidable d’enthousiasme et de finesse, et sur les nappes de claviers plus symphoniques que jamais de Martin Orford).

Quel plaisir, dans ces conditions, de réécouter « The Last Human Gateway » (20’21) et ses trois grandes sections, aux multiples thèmes alambiqués qui seront, dans l’histoire du combo, maintes fois revisités et restructurés, « The Enemy Smacks » (14’07), épic bouleversant épiloguant, avec une sulfureuse poésie du désespoir, sur les ravages de la drogue, et le fougueux « Awake And Nervous » (7’57). Ces trois pièces montées constituent en effet, aujourd’hui encore, des morceaux incontournables lors des concerts de la formation. IQ y ajoute pas moins de quatre bonus de qualité : « Winterfall » (3’07), une courte composition signée Peter Nicholls qui aurait dû apparaître entre « Awake And Nervous » et « The Ennemy Smacks » (version réenregistrée en 2012), une mouture alternative du final grandiose de « The Last Human Gateway » (2’48), et des démos encore inabouties de « Just Changing Hands » (5’39) et du magique « Dans Le Parc Du Château Noir » (6’45).

Last but not least, le gang britannique nous fait l’immense cadeau d’un DVD rempli de sacrées pépites ! Commençons, si vous le voulez bien, par les fichiers MP3. A portée de mesure d’une excellente version de « Just Changing Hands » (6’26) et de démos encore inabouties de « The Enemy Smacks » (14’59) et « The Last Human Gateway » (19’57), on trouve des commentaires hilarants de Holmes et Nicholls sur la genèse du disque et sa résurrection !  Dans le même ordre d’idées, en plus surprenant encore, on a droit, la larme à l’œil (ah, nostalgie, quand tu nous tiens !), à la réédition de la version enregistrée en 1982 de la démo « Seven Stories Into Eight », ce qui nous permet de nous extasier sur des merveilles comme le très sombre « Capital Letters (In Surgical Spirit Land) » (3’46) ou l’instrumental « About Lake Five » (5’02), atmosphérique à souhait.

Pour clore les hostilités en beauté, IQ nous fait cadeau d’une impressionnante galerie photo et d’un concert d’anthologie, enregistré dans son nouveau line-up le 23 octobre 2011 au De Boerderij à Zoetemeer, en Hollande, qui nous propose de passionnantes relectures de « The Last Human Gateway », « Through The Corridors (Oh ! Shit Me) », « About Lake Five » / « Awake And Nervous » et « The Enemy Smacks ». Au final, on tient là une relecture indispensable à tout fan de progressif qui se respecte, vendue qui plus est à un prix dérisoire. Magistral !

Bertrand Pourcheron (10/10)

http://www.iq-hq.co.uk/

Tales From The Lush Attic
IQ
2013
GEP Records

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *