IQ – Dark Matter

IQ – Dark Matter

Trois ans après l’excellent « The Seventh House », IQ nous livrait en 2004, avec « Dark Matter », l’œuvre la plus accomplie de sa carrière après le sublime double concept album « Subterranea » publié en 1997. Lyrique et tourmenté à souhait, cet opus cristallisait en effet, en un brillant panorama synoptique, toutes les tendances progressives explorées par le combo sur ses opus précédents. Les cinq pièces gravées sur « Dark Matter » nous offraient donc du gros calibre, de l’intensité maximale, bref un groupe au sommet de sa forme et de son inspiration. Des nappes capiteuses de claviers introduisant le magistral « Sacred Ground » jusqu’au final en forme de feu d’artifice de la suite phare « Harvest Of Soul » (dont les paroles constituaient une violente diatribe contre la politique internationale calamiteuse des USA), on se retrouvait submergés par des tsunamis de mélodies impétueuses. Au fil des nombreuses écoutes, on était ainsi médusés devant l’ampleur du travail réalisé en termes d’arrangements et d’instrumentation, ainsi que par la maîtrise exceptionnelle des cinq musiciens (avec une mention spéciale pour le génial guitariste Mike Holmes, aux envolées de six-cordes filant le grand frisson). La formation britannique faisait preuve d’une inspiration renversante, alternant avec brio mélancolie à fleur de peau (le bouleversant « Red Dust Shadow », sur lequel le magnétisme vocal de Peter Nicholls atteignait des sommets), incartades énergiques (le carton « You Never Will », au riff de basse killer et aux envolées de claviers puis de guitare jouissifs) et breaks aussi foisonnant qu’emphatiques (le pont instrumental démentiel reliant « Harvest Of Soul/Nocturne » à « Harvest Of Soul/Frame And Form »). Au final, cette rondelle complexe et ténébreuse constituait une formidable réussite à porter au crédit d’un combo qui n’avait pas fini de nous faire rêver (le magistral « Frequency », sorti en 2009). La baffe, quoi !

Bertrand Pourcheron (9/10)

http://www.iq-hq.co.uk/

Dark Matter
IQ
2004
GEP Records/Inside Out

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *