I Am Stramgram – Tentacles

I Am Stramgram – Tentacles

I Am Stramgram Tentacles

Un petit patchwork folk, électro et pop tricoté par un jeune bordelais, intitulé Tentacles, ça vous dit ? Parce que moi, des trésors comme celui-là, j’en veux tous les jours ! I Am Stramgram (référence à la comptine) est l’œuvre d’un seul homme, Vincent Jouffroy, qui officie dans plusieurs groupes, mais qui ici déploie sa patte d’artiste en solo. Il compose des thèmes addictifs autour desquels il ajoute des couches de sons, tantôt intimistes et aériens, tantôt emphatiques et plus heavy. Un mélange absolument fabuleux qui rappelle Foreign Fields (pour les trois qui connaissent… les autres je vous encourage à googler ce nom et surtout à écouter, je n’avais pas suffisamment de mots pour une chronique du dernier album, mais assez pour leur premier ici), mais aussi les grandes références que son site web évoque : Sufjan Stevens, Other Lives ou Bon Iver, autant dire des groupes ou artistes fondamentaux, qui ont réussi à imposer leur son et à réinventer la folk. On n’ira pas jusque-là avec I Am Stramgram, quand même, mais la qualité des compositions est remarquable, et surtout, l’échappée qu’elle permet est tout bonnement magique. Il y a d’abord cette voix, chaleureuse, parfois fragile, sur une corde invisible, qui se promène en apesanteur, qui traverse les nuages, qui nous tient par la main, en anglais mais aussi parfois en français, en plein milieu d’une chanson, et qui nous chuchote que tout va bien se passer, que ce voyage mélancolique que l’on se repasse, tout le monde l’a déjà fait. Et parfois, dans ses instrumentations plus lourdes, la réalité nous rattrape, la voix est plus posée et les rythmes terriens nous font taper du pied et secouer la tête.

I Am Stramgram Tentacles Band 1

Ces Tentacles, ce sont neuf morceaux pour un album assez court mais qui va droit à l’essentiel. Vincent Jouffroy fait tout tout seul, mais s’entoure quand même de musiciens pour peaufiner sa musique : Mickael Martin à la batterie, Benjamin Mandeau aux claviers, Julien Tirbois au violon, Thibault Dethan à la trompette, Romain De Lavalle au piano, Le Prince Miiaou et Roxane Brumachon aux chœurs rajoutent leurs touches d’embellissement à la beauté ambiante.  « Underwater Tank » qui ouvre l’album, installe immédiatement l’auditeur dans un environnement cosy, dreamy, pour ensuite ouvrir l’univers vers quelque chose de plus fort mais toujours aérien. La maîtrise est là, et chaque couche musicale en impose par sa brillance. À la fois intime et puissant, un voyage intérieur où l’on s’envole. Puis retour à une réalité plus prégnante avec le rythme electro de « Nothing But The Time We Waste ». Ce soudain revirement est surprenant, mais on se laisse aller volontiers dans ce trip qui aurait pu convenir à Damon Albarn ! La folk pop de « Serra’s Snake », c’est un coup de cœur immédiat, en français avant un refrain en anglais. Là aussi, la progression de la chanson est exemplaire, rappelant un peu les titres évidents d’un groupe comme I’m From Barcelona. L’intervention de la voix féminine du Prince Miiaou évoque aussi celle d’une Marie-Flore chez Omoh par exemple, et ce mariage est heureux. « Camilla » intrigue de belle manière, mélancolique et envoûtant. « Safes », c’est un pur moment de magie, folk atmosphérique planante à la Bon Iver ou Foreign Fields, à la beauté irréelle. Un must. « Eaten Alive » revient sur Terre avec un morceau plus rock, lui aussi tout simplement génial, avec un bon travail sur les voix et une dynamique assurée par de rutilantes guitares. Le superbe « Empty House » possède une mélodie toute mignonne, subtile et délicate. Sous le charme. Et cette enveloppe musicale qui prend son ampleur est une merveille. « Saut De Ligne » commence dans une folk calme puis ses envolées stratosphériques pop rappellent à nouveau I’m From Barcelona et achèvent d’emmener ce titre vers les sommets. On finit avec « Pack Your Toys », ritournelle acoustique à la Sufjan Stevens, qui achève notre voyage dans cette bulle vibrante d’émotion, à hauteur d’enfant.

I Am Stramgram Tentacles Band 2

Avec le projet I Am Stramgram, Vincent Jouffroy installe un univers qui mélange les genres avec bonheur. On est surpris, hypnotisé, enivré par chaque morceau, chacun révélant ses petits secrets au fur et à mesure des écoutes. Une patte, un savoir-faire qui nous fait passer par une multitude d’émotions et qui nous transporte, nous sort de notre réalité. Dreamy, intenses ou apaisants, laissez-vous enserrer par ces tentacules bienfaisants.

Fred Natuzzi

Coup de Coeur C&O

http://iamstramgram.com/

Tentacles
I Am Stramgram
Smile Records
2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *