Hommage à Lemmy Kilmister (1945-2015)

Lemmy Kilmister

On a essayé. Vraiment, on a essayé. Malgré les terribles épreuves, malgré les larmes, on a essayé. En serrant les dents et les poings, on a essayé. On a essayé de se convaincre que cette année, qui nous a semblé si longue, n’était pas si terrible, qu’elle se finirait comme n’importe quelle année sur de l’amour et du bonheur. Que le crépuscule de ces heures sombres ferait place à des jours remplis de lumière et d’espoir. Et au moment où on commençait à se relâcher un peu, à baisser notre garde, à diminuer notre vigilance, voilà que 2015 nous fait un dernier pied de nez avant de partir : le cœur de l’As de pique s’est arrêté, le laissant sur le carreau. Lemmy Kilmister, le leader si charismatique du célèbre groupe Motörhead, est mort ce 29 décembre à l’âge de 70 ans tout rond. Rassure toi Lemmy, tu peux partir tranquille, ta mission en ce bas monde a été largement accomplie. Plus de 50 ans de carrière, 22 albums enregistrés avec Motörhead, dont le dernier Bad Magic est sorti en Août de cette année, et des litres et des litres de Jack Daniels descendus. Tu as transcendé le Heavy Metal et le Rock’n Roll, tu as influencé des centaines de groupes, tu as joué fort et vite toute ta vie et surtout tu es resté intègre et fidèle à toi-même et à ton public qui te vénère. Non vraiment, le Rock’n Roll peut être fier de toi. Nombreux étaient les gens qui te demandaient, en plaisantant, quand tu allais mourir, épatés par ta résistance de colosse. Il est vrai que cette question t’ennuyait un peu, et tu éludais toujours jusqu’à ce jour fatidique où tu y as répondu une bonne fois pour toute. Mais comme le dit Tim Armstrong dans cette chanson au titre qui te caractérise si bien, « Indestructible » : « Cause Through music, we can live forever/car à travers la musique, nous serons toujours vivant ».

Alors longue vie à toi Lemmy, Love, Peace and Rock’n Roll of course !

Pascal Sain
Pour la rédaction de Clair & Obscur

5 commentaires

  • Sylvie

    « Quand tu as 20 ans, tu penses que tu es immortel. Quand tu en as 30, tu espères que tu es immortel. A 40 ans, tu pries juste pour que ça ne soit pas trop douloureux. Et quand tu arrives à mon âge, tu es convaincu que ça peut arriver n’importe quand. Si je pense beaucoup à la mort ? A mon âge, c’est difficile de ne pas y penser. »
    En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2015/12/29/lemmy-le-leader-du-groupe-de-rock-motorhead-est-mort_4838863_3382.html#6RXjY1F6zKVBREUL.99

  • Lucas Biela

    là c’est le coeur de Pascal qui s’est exprimé. Bravo

  • Dany Larrivée

    Bel hommmage Pascal, bel hommage!

  • rockfour

    un super hommage aussi dans Libération qui a fait sa couve avec Lemmy ! de beaux articles aussi qui rendent hommage à quelqu’un qui a toujours été bien droit dans ses bottes et qui a tjrs su dire merde à tous les cons!

  • beaugendre jean .marc

    je crois qu’au départ motorhead à été sous estimé à c’est début -ensuite sa à décollé sec- très très sec (imposer son genre ) – comme disait de caunes dans les enfants du rock au début des années 80 et si c’était sa le rock des années 2000 -il ne va pas être facile à remplacer comme un bon Scott – un style – sa plait oui ou non – pas pour le bisness -la gloire – et le l’argent (sa aide c’est sur) – je pense à little bob story pour lui aussi qu’il à bien connu -en tout cas bel hommage –

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *