Hommage à Jeff Beck (1944-2023)

Hommage à Jeff Beck
Jeff Beck
2023
Lucas Biela

Hommage à Jeff Beck (1944-2023) – un guitariste passionné et éclectique

Jeff Beck

Interrogé il y a sept ans sur son artiste préféré de rock progressif, John McLaughlin avait répondu: « Jeff Beck a toujours été lui-même, il a suivi sa propre voie. N’est-ce pas la meilleure définition d’un vrai géant du prog ? Quelqu’un qui ne suit pas les règles des autres ». Ces mots résonnent encore plus fort aujourd’hui à l’annonce du trépas de l’ex-Yardbirds. En effet, c’est avec les Yardbirds, fleuron du British Rhythm & Blues des années 60, que la carrière du guitariste britannique décolle. Par la suite, le jeune musicien enchaîne les groupes (The Jeff Beck Group avec Rod Stewart, puis le power trio Beck, Bogert et Appice, avec deux anciens de Vanilla Fudge). Ces formations lui permettent de perfectionner un jeu davantage inspiré par le jazz que le rock. Jazz vers lequel il s’orientera sur les fameux Blow By Blow puis Wired, deux albums-phare de la mouvance jazz-rock de l’époque. Le second de ces 2 enregistrements le voit collaborer avec Jan Hammer (clavier du Mahavishnu Orchestra de… John McLaughlin, tiens tiens !). Cette collaboration perdurera jusqu’à l’album There & Back, dont le titre « The Pump » est devenu un standard de la guitare.

Jeff Beck 2

L’as de la six-cordes n’a eu de cesse de se réinventer par la suite, renouant avec son partenaire du Jeff Beck Group, Rod Stewart, au milieu des années 80, tout en multipliant les collaborations. Touche-à-tout, on l’a même vu dans une configuration rap avec la formation Ursus Minor, véritable laboratoire d’idées qui a vu le jour sous l’égide de son ancien acolyte Tony Hymas. Grâce à son ouverture d’esprit, un phrasé unique et son sens de la mélodie, le prodige britannique a su s’accorder les faveurs d’un public très large. Par ailleurs, source d’inspiration pour de nombreuses générations de guitaristes, le décès brutal du guitar hero est une véritable onde de choc, au même titre qu’Allan Holdsworth et Eddie Van Halen avant lui. Puisse-t-il trouver la « paix finale » dans son repos éternel.

https://www.facebook.com/jeffbeck

http://www.jeffbeck.com/

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.