Fiction Plane au Théâtre de Denain, le mercredi 11 mars 2015

Fiction Plane Band 2

Fiction Plane au Théâtre de Denain (59), le mercredi 11 mars 2015

Fiction Plane est un groupe de rock anglais dont le leader Joe Sumner, chanteur et bassiste, n’est autre que le fils aîné de Sting, fondateur du mythique groupe The Police. Leur première démo est sortie en 2001 sous le nom de Santa’s Boyfriend, et, depuis, ils ont enregistré pas moins de cinq albums. Le dernier en date vient de sortir en ce début d’année et s’intitule « Mondo Lumina ». Durant toutes ces années, le gang a eu l’occasion de peaufiner son style, en ayant notamment assuré la première partie de The Police aux Etats-Unis et en Europe avec, du côté de chez nous, un passage remarqué au Stade de France les 29 et 30 septembre 2007. Notons également que Fiction Plane a produit un album live (CD et DVD) enregistré au Paradiso à Amsterdam en décembre 2008, une performance qui fut de premier ordre selon les dires des fans, et pour le coup « sold out » à l’époque.

Nous retrouvons nos anglais le mercredi 11 mars au Théâtre Municipal de Denain (banlieue de Valenciennes) pour la première date de leur tournée française (sur trois au lieu de quatre, suite à l’annulation de celle prévue à Dijon), et ce après une série de concerts en Allemagne, aux Pays Bas et en Belgique. Avec son nouvel opus « Mondo Lumina » (cinq ans sont passés depuis un « Sparks » de bonne facture), autant dire que le groupe a soigné ses nouveaux titres et travaillé la production. Onze d’entre-eux seront joués durant la soirée, et seul le morceau « Real Life » n’est pas au programme.

Le set débute avec « Where Do We Go » qui sonne bien rock pêchu, très efficace pour ouvrir les hostilités. On reconnaît immédiatement la patte The Police, mais également la grande influence Grunge et Indie qui est la leur. Les musiciens de Fiction Plane n’ont d’ailleurs jamais caché toute leur admiration pour un groupe comme Nirvana.

Fiction Plane Band 1

Une partie acoustique fort agréable arrive dans le prolongement. Je la trouve des plus appréciables, très délicate en terme d’atmosphère, avec un joli « Spaces » et ses sonorités de guitares cristallines, suivi du titre « In My Shoes » où Joe Sumner s’amuse beaucoup avec son ukulélé. C’est dans cette séquence emplie de sensibilité que Fiction Plane semble prendre son envol sur scène, révélant un potentiel fort prometteur. Pour une surprise, c’est une belle surprise !

Dix neuf morceaux auront donc été joués ce soir devant un parterre hélas plus que clairsemé, soit une cinquantaine d’âmes. On pourra imaginer mille excuses, il reste cruellement difficile de mobiliser les foules pour ce type de musique, même avec ce sublime titre de « fils de ». Comme souvent dans ce registre, la ferveur se situe en terres hollandaise et allemande. Enfin, le choix d’un lieu plutôt excentré n’aura certainement pas facilité les choses. Il n’en demeure que l’endroit est en tout point superbe, dommage…

Fiction Plane Band 3

Au final, les musiciens nous ont gratifié d’une superbe prestation, généreuse en tous points, un guitariste et un batteur bien au fait de leur art, respectivement Seton Daunt et Pete Wilhoit. Quant à Joe Sumner, la ressemblance physique et vocale avec qui vous savez est juste ahurissante. Ce mimétisme apparaît presque comme dérangeant, serait-il un frein quelque part pour l’artiste ? On peut se poser la question.

Quoiqu’il en soit, « fils de » rimera ici avec talent, les époques ne se ressemblant guère, il faudra que Fiction Plane poursuive sa propre voie. En tous cas, leur dernier album « Mondo Lumina » est de tout premier ordre, et je vous recommande donc chaudement de l’écouter.

Sébastien Buret
Photos : Sébastien Buret

Fiction Plane Tour 2015

http://www.fictionplanefanclub.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *